Un vaccin pour booster le système immunitaire et prévenir les maladies inflammatoires

Publié le par Handi@dy

"

Des chercheurs danois ont découvert que le corps humain pouvait fabriquer son propre vaccin, et était ainsi capable de renforcer le système immunitaire et par la même occasion l’aidait à prévenir les maladies inflammatoires chroniques. Les résultats viennent d’être publiés dans la revue médicale The Journal of Clinical Investigation1, ils pourraient avoir des conséquences importantes dans le développement de nouveaux médicaments.

Les chercheurs ont découvert qu’une molécule (une protéine) normalement présente dans l’organisme pouvait prévenir l’inflammation chronique des tissus. En effet, cette substance, administrée sous la forme d’un vaccin thérapeutique, est en mesure de prévenir et traiter efficacement un certain nombre de modèles de maladies inflammatoires allant de la sclérose en plaques (SEP) à la polyarthrite rhumatoïde en passant par l’hypersensibilité cutanée et l’asthme.

“Ces résultats ont des implications importantes car ils nous éclairent sur la manière employée par l’organisme pour combattre l’inflammation et l’auto-immunité. En outre, ils nous permettent d’établir une approche thérapeutique pour l’utilisation de cette protéine récemment découverte dans le traitement de plusieurs pathologies,”

explique Shohreh Issazadeh Navikas de l’Université de Copenhague, co-auteur de l’étude.

De nombreuses maladies inflammatoires et auto-immunes sont chroniques et touchent une grand nombre de personnes. Il existe, en outre, une composante inflammatoire dans de nombreuses maladies telles que la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, l’asthme, la sclérose en plaques (SEP), la polyarthrite rhumatoïde, le diabète de type II et les cancers. Le vaccin découvert par les chercheurs stimule des cellules particulières du système immunitaire, appelées cellules NKT.

Les cellules NKT sont un type particulier de lymphocytes T (des globules blancs) exerçant un rôle essentiel dans l’immunité. Ces cellules sont en effet impliquées dans des maladies auto-immunes (comme le diabète), inflammatoire (athérosclérose) ou le cancer. Depuis leur découverte, il y a deux décennies, les chercheurs pensaient qu’elles étaient activées par des antigènes lipidiques présentés par les molécules CD1. Toutefois, les chercheurs danois ont pu montrer pour la première fois la capacité d’un peptide du soi à activer les cellules NKT et supprimer ainsi plusieurs conditions inflammatoires, y compris des maladies auto-immunes expérimentales (chez la souris).

Ce résultat offrent une nouvelle perspective sur le fonctionnement de ces cellules et plus généralement sur la façon dont l’organisme combat l’inflammation. En outre, les chercheurs ont identifié la voie de signalisation à travers laquelle ces cellules exercent leur fonction. Ils pourraient ouvrir la voie à des thérapies pour traiter de nombreuses affections courantes."

vulgariz.com

Commenter cet article

Annabelle 18/12/2010 12:17



Autant à chaque fois qu'il y a une découverte soit disant spectaculaire, je reste sur mes gardes, autant celle ci m'interpelle tout particulièrement. 


De plus, quand il s'agit d'une éventuelle solution pour plusieurs maladies, c'est plutôt prometteur.


Le corps humain a ses propres capacités, trop souvent insoupçonnées. ça mérite d'être creusé ... 


 



Handi@dy 18/12/2010 19:28



:0010: