Suzie Dionne veut redonner au suivant

Publié le par Handi@dy

"


Suzie Dionne pète le feu depuis qu’elle a subi l’opération du médecin Paolo Zamboni au Costa Rica en août

Suzie Dionne pète le feu depuis qu’elle a subi l’opération du médecin Paolo Zamboni au Costa Rica en août
Photo: Lisianne Tremblay

Suzie Dionne pète le feu depuis qu’elle a subi l’opération du médecin Paolo Zamboni au Costa Rica en août
Photo: Lisianne Tremblay

 

Suzie Dionne, atteinte de la sclérose en plaques depuis 2003, s’est fait opéré en août par le médecin Paolo Zamboni au Costa Rica. L’opération, qui a permis de débloquer ses veines jubilaires, s’est très bien déroulée et maintenant elle file le parfait bonheur. Elle souhaite que d’autres personnes atteintes de cette maladie puissent vivre son expérience.

 

Mme Dionne n’a même plus besoin de prendre sa médication. «Depuis que j’ai eu l’opération, c’est merveilleux, s’est-elle réjouie. Je peux faire des tâches ménagères sans être fatiguée. Après l’opération, je ne cherchais plus mon air, ma respiration était revenue normale. Pour moi, le médicament ne m’apportait pas grand-chose. Je crois qu’il m’encrassait plus qu’autre chose. Plus je le prenais, plus je me sentais lâche.»

 

Son état s’améliore de semaine en semaine. «Avant j’avais souvent les émotions à fleur de peau en plus des up and down, maintenant je ne ressens plus cela, a ajouté Mme Dionne. Quand je m’exprimais, je cherchais mes mots, aujourd’hui ça ne m’arrive plus. C’est comme le plus gros mini-miracle, la vie recommence. J’ai beaucoup plus d’énergie qu’avant et mon appétit est aussi revenu.»

 

Elle encourage les gens atteints de la sclérose en plaques à aller se faire opérer comme elle l’a fait. «J’ai déjà référé plusieurs personnes depuis que je suis revenue. Je suis ouverte à aider les autres. Les hôpitaux sont très propres et les spécialistes assurent un bon suivi. Certains peuvent avoir peur parce que leur médecin leur dit d’attendre. Je les encourage plutôt à foncer et à y aller à 100 miles à l’heure. J’ai su qu’il y avait peut-être des médecins qui faisaient cette opération à Calgary, les gens doivent se tenir informés.»

 

Un examen révolutionnaire

Mme Dionne considère que le doppler est un examen révolutionnaire pour bien des gens. Il mesure la vitesse de la circulation du sang par effet. «Cet examen pourrait aider des personnes atteintes d’autres maladies. Malheureusement, les médecins ne le font pas passer ici. C’est dommage, mais on se rend compte que ce n’est qu’une question d’argent. Nous sommes 18 000 personnes au Québec, qui ont la sclérose en plaques et le médicament vaut 1 500 $ par mois.»

 

La presque miraculée devra repasser un doppler dans un peu plus que quatre mois. Elle passera cet examen au Nouveau-Brunswick. Mme Dionne tient à remercier toutes les personnes qui ont donné de l’argent et lui ont permis de recueillir 7 000 $ alors que les coûts de l’opération s’élevaient à 14 000 $.  Qui sait une fondation pourrait voir le jour afin que davantage de personnes puissent profiter de ce qu’a pu profiter Suzie, qui voit maintenant la vie de façon plus positive."

charlevoixendirect.com

Commenter cet article

LiseP 07/11/2010 18:25



Bonjour on m a diagnostiqué cette maladie en 2001 pour le moment ma vision coté droit et l ouie est atteint "Je travaille tjrs je m estime chanceuse encore de pouvoir me déplacer facilement pour
mon travail qui est concierge ds une ecole .Ma situation financiere ne me permet pas les medicaments ,Jai quand apeller a la societé de la sep pour en savoir plus long sur cette decouverte que je
trouve tres positive et je voulais donner mon nom pour etre (cobaye) et on m a repondu que si je prenais pas ces medicaments que j avais peu de chance que cette operation fonctionne comme pour
beaucoup d autres qui sont en remission .Alors ma question: est ce possible que largent determine si on y a droit ou pas .Merci de me repondre :)



Handi@dy 08/11/2010 16:09



Tiens bon! Tu parles de quel médicament??? les médicaments SEP sont remboursés en FRANCE ET en Europe. Quelle société de LA SEP, il en existe des tas, selon
le genre et rôle?