SEP et deuils

Publié le par Handi@dy

"

La Sep, comme tout handicap, entraine ce que j'appelle des deuils successifs.

Lorsque l'annonce de votre maladie vous tombe dessus, vous allez passer par plusieurs étapes (cela a en tout cas été mon cas).

Tout d'abord on ne  comprend pas, c'est quoi la sep?

On se dit que c'est sérieux vu la mine inquiétante du personnel du corps médical, des examens nombreux, très nombreux que l'on subit, des douleurs que l'on ne connaissait pas et qui sont bien là.
Ensuite quand on en sait un peu plus sur cette maladie et ces conséquences. On se dit c'est pas juste, cela tombe sur moi, je ne le méritais pas.Ce constat ne fait pas avancer les choses...Il faut de cramponner et y croire.

En ce qui me concerne, j'ai appris l'existence de cette maladie en pleine procédure de divorce. Je me suis retrouvé tout seul, sans travail (voir l'article Anpe et Handicap dans le blog) et à la rue. J'ai habité quelque temps chez mon fils pour ne pas coucher dehors.
Dans ces moments là de la vie, on serre les dents. La famille hormis mes deux enfants ne m'a aucunement aidé ni épaulé.

Ceci est ce que j'appelle  le Premier deuil.
En effet, j'ai fait le deuil de ceux que je croyais capable de comprendre ma maladie, d'être présents pour m'apporter du réconfort à defaut d'autre chose.

Ensuite je m'installe (quel terme affreux) dans cette maladie, je suis pris en charge par les hôpitaux, opération des yeux, marche difficile nécessitant l'octroi d'un fauteuil roulant !!!, adaptation forcée aux sondes urinaires etc..., prise de médicaments tels anti depressurs, immuno suppresseurs et bien d''autres...

Le temps passe entre hôspitalisations et opérations pour finalement s'entendre dire par le neurologue, qu'il n'existe pas de traitement susceptible d'enrayer cette maladie (mais ça on le savait)

Ceci est le Deuxième deuil.
Adieu la vie d'avant. Je ne savais pas que cela pouvait être si dur de franchir cette frontière."

handicapeslesmal-percus.blogs.nouvelobs.com

Commenter cet article

Annie 01/05/2011 21:26



:-(


C'est tellement difficile, il n'y a pas de mots !



Handi@dy 02/05/2011 20:19