Sclérose en plaque: moins de cancer chez les malades de la sclérose

Publié le par Handi@dy

La bonne nouvelle du jour mouhahaha!, j'ironise évidemment! Les formes graves, paralysantes et très douloureuses de SEP, qui rendent incontinent total, flinguent mémoire, mains et parole, n'ont rien d'enviable! Finir étouffé n'est pas un rêve! Je cite néanmoins l'article! (nb: je connais des SEPiens morts du cancer!!!)

"P
ar: June Chen, MD, Docteur en Médecine

La sclérose en plaque est une maladie auto-immune au cours de laquelle le système immunitaire attaque le système nerveux central, altérant la capacité des cellules nerveuses du cerveau et de la colonne vertébrale à communiquer entre elles.

Récemment, des chercheurs suédois ont rapporté dans le numéro du 31 mars 2009 de "Neurology", que le risque global de cancer était réduit chez les patients atteints de sclérose en plaque. Cependant, ceux qui ont une sclérose en plaque semblent avoir un risque légèrement plus élevé pour certains types de tumeurs.

 Des chercheurs de l'Institut Karolinska de Stockholm, en Suède, ont comparé les risques de cancer chez 20 276 patients atteints de sclérose en plaque (SEP) et 203 951 individus sans SEP, au cours d'une période de surveillance de 35 ans en moyenne. Ils ont trouvé une baisse du risque global de cancer parmi les malades avec SEP ; cependant, ces patients semblaient avoir un risque légèrement accru de développer une tumeur du cerveau ou un cancer des voies urinaires.

 Les chercheurs ont supposé que la baisse du risque de cancer chez les patients avec SEP pourrait être due aux changements apportés par ces patients à leur mode de vie, au traitement suivi après le diagnostic de SEP, à moins que ce ne soit dû à certaines caractéristiques immunologiques de la SEP. Cependant, ils ont trouvé que les parents des patients avec SEP ne semblaient pas avoir de risque global plus faible, ou moins faible de développer un cancer. Cela suggère qu'il y aurait quelque chose de plus que les caractéristiques héritées, qui expliquerait la baisse du risque de cancer chez les patients atteints de SEP.

 

Source:

Neurology. 2009;72:1170-1177.
rangee-de-galets.gif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christine 02/02/2010 19:05


Je suppose que ces recherches apporteront peut-être un nouvel éclairage sur la SEP ou sur les mécanismes du cancer et l'on ne peut que s'en féliciter.
Ceci étant, à la lecture brute de l'article, on pourrait aussi établir que les SEPiens gravement atteints ont statistiquement moins d'accidents au volant d'une F1 ou en escaladant le Yosémite à
mains nues !


Handi@dy 02/02/2010 19:37


PTDR! On peut TOUT faire dire aux stats! Et puis le "moins" est très relatif, j'ai perdu deux amies proches, SEPiennes, d'un cancer! Pfff!
:0010: