Pourquoi je ne regrette pas de ne pas avoir d'enfant(s).

Publié le par Handi@dy

200276533-001.jpgC'est un choix de ma part qui remonte à mes 15 ans. J'ai eu plus d'une demi-douzaine de demandes en mariage, la dernière avec ma SEP et mon handicap datant de 2003, on s'aimait sans capote et on "faisait" un bébé, j'aurais pu être mère;

Ado, j'ai contribué à élever mes neveux et nièces, surtout la dernière, j'ai donc été servie! Ma maman me disait toujours de surtout ne pas commetttre la bêtise de me marier, de rester libre, de suivre mon instinct et ma carrière!

Dans mon métier de prof, d'abord de collège puis de lycée, j'ai eu de nobreux enfants de 12 à 23 ans qui me comblaient!

Quand j'observe mon groupe SEP, je vois de tout: mamans comblées mais aussi mamans abandonnées après moins de 10 ans de mariage, surtout des divorcées avec enfants malheureux, celles dont la SEP s'aggrave à un point horrible, bien pire que le mien. Je ne les envie pas. Une maman qui a des descentes et sorties d'organes avec risque de nécrose aussi, je n'envie pas du tout! Dans mon quartier, je suis un peu la mascotte des scolaires qui m'aiment, m'aident et sont très polis.

Depuis mon invalidité, mes nouveaux enfants sont ceux confiés en témoignage scolaire APF.

Les enfants de la famille et des amis sont idéaux! on les garde, on joue ou on enseigne, et quand ils deviennent trop fatigants pour ma SEP, et hop, retour aux parents!

Non, vraiment, aucun regret, mes enfants multiples mais non personnels me suffisent amplement! Mon petit neveu me permet de pouponner dorloter un peu, c'est plus que suffisant!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marjala 14/11/2010 23:12



moi je suis très heureuse d'avoir eu mes deux enfants très jeune et surtout avant ma SEP. car sinon je ne sais quel aurai été mon choix ! bises



Handi@dy 16/11/2010 19:59



Je comprends! Certains amis de mon groupe SEP le sont aussi et c'est bien normal! Mais cça n'a jamais été mon choix de vie. :0010:



christine 14/11/2010 10:20



Je pense que j'aurais eu le même raisonnement à ta place à partir du moment où ta SEP s'est déclarée : "offrir" à un enfant une mère malade ne me semble pas être un bon plan. Au boulot, quand je
vois des parents avoir d'autres enfants tout en ayant déjà un enfant handicapé mental, autiste, psychotique, j'ai la même réaction.


D'un autre côté, je comprends que ces couples aient une grande envie de vivre les mêmes joies que les autres avec des enfants qui s'épanouissent "normalement" - et que prendre le risque
d'enfanter est un grand acte d'amour pour des mères handicapées et/ou malades.


Rien n'est simple dans la vie...



Handi@dy 14/11/2010 19:55



:0010: Ce n'est pas  le handicap qui m'a arrêtée, j'ai juste suivi mon instinct et mon envie! Si F. m'avait mise enceinte, j'aurais été la meilleure
maman du monde, on avait pensé à tout!