Pas toujours facile d'accéder aux commerces en fauteuil - Lanvollon

Publié le par Handi@dy

"mardi 12 octobre 2010


Mireille Guézou au magasin JYR, en compagnie d'élus de Le Faouët, a testé les difficultés pour les handicapés d'accéder aux commerces.</P>

Afin de montrer combien il est important de faciliter l'accès des handicapés aux établissements publics mais également aux commerces, la communauté de communes a organisé, samedi-matin, une mise en situation au niveau de la zone d'activités du Ponlô.

Des déplacements en fauteuil y ont été testés et trois commerces, JYR, les établissements Morice et Flash-loisirs, ont prêté leur concours pour accueillir cette animation.

Mireille Guézou de Pléguien, handicapée par la sclérose en plaques, appartenant à la commission accessibilité de la communauté de communes et, responsable régionale de l'action pour la recherche de la sclérose en plaques, participait à cette opération.

« Nous travaillons à mettre en place des aménagements pour faciliter l'accessibilité des handicapés au domaine public, indique-t-elle. Mais les établissements privés qui accueillent du public, comme les commerces doivent aussi prendre en compte ces problèmes d'accessibilité. »

Mireille Guézou continue : « tous les jours j'éprouve des difficultés pour me déplacer. Je compte, par exemple, sur la gentillesse des pharmaciens pour venir me servir sur le trottoir. Sur les parkings, j'ai aussi des difficultés à descendre de mon véhicule adapté parce qu'il me faut deux places pour pouvoir descendre la rampe d'accès à mon véhicule... »

Des travaux financés

Chantal Delugin, vice-présidente communautaire, insiste sur le fait que les entreprises artisanales et commerciales qui reçoivent du public sont donc concernées par ces problèmes d'accssibilité. D'autant plus que si cela nécessite certains travaux, l'Odesca leur permet un diagnostic des travaux nécessaires pour un montant de 540 €, dont 80 % sont pris en charge, mais aussi de financer les travaux à hauteur de 40 %.

« Ce dispositif n'est valable que jusqu'au 31 décembre 2010, tout en sachant que le commerçant a jusqu'en juin 2011 pour justifier de ses réalisations », rappelle Chantal Delugin."

ouest-france.fr/

Commenter cet article

tiot le chti 14/10/2010 23:44



salut


même beaucoup de batiment public sont inaccessible ou difficilement accessible


bonne soirée



Handi@dy 18/10/2010 14:55



Je sais bien! :0010: