Mise à jour des sites SEP.

Publié le par Handi@dy

"

Bilan UNISEP 2010

 

Mission et utilisation des fonds affectés
16/12/2010


Dans le cadre de sa mission de sensibilisation, l'UNISEP a relancé en 2010 la campagne SEPasduciné avec des retombées tout à fait positives :
• 183 vidéos déposées tant par un public concerné par la SEP que par des vidéastes professionnels qui se sont intéressés par le biais de ce concours à la SEP,
• 241 diffusions du clip gagnant sur les chaînes nationales et dans plus de 600 salles de cinéma,
• plus de 600 citations dans les médias et plus de 200 retombées média : articles, émissions, interventions… presse, radio et TV, contribuant ainsi à la sensibilisation du public.

Pour 2010, selon ses conventions, l'UNISEP a affecté des fonds à l'aide aux patients et la recherche.

Fonds affectés à l’Aide aux patients :


L’AFSEP a profité de la subvention UNISEP pour compléter le financement d’un véhicule adapté au transport des résidants à mobilité réduite de la Maison d’Accueil Spécialisée de Courcouronnes.

Ainsi, la qualité de la prise en charge des personnes atteintes de SEP de la Résidence Monique Mèze a pu être améliorée, tant en ce qui concerne leur projet de vie que leur projet de soins.




L’APF a choisi de consacrer cette subvention à la mise en place d’une Ecole de la SEP en France sur trois sites pilotes pour débuter : Aix en Provence, Lyon et Paris.

Des sessions de cinq séances, pour les nouveaux diagnostiqués, faisant intervenir des professionnels de la SEP : neurologues, psychologues, infirmiers, assistants sociaux, mais aussi des philosophes, sociologues,… pour aborder des thèmes médicaux : description de la maladie, les poussées, les traitements, la recherche… et des thèmes psychologiques et sociaux : l’annonce du diagnostic, la communication au sein de la famille, l’emploi, la qualité de vie…


Fonds affectés à la Recherche :

Le Comité scientifique de la Fondation ARSEP a sélectionné une participation à des travaux en Neuro-immunologie dirigés par Kerstin Berer (Martinsried-Allemagne) et Béatrice Pignolet (Toulouse) : « Etude de la réactivité immunologique croisée entre deux auto-antigènes, MOG et NF-M, conduisant au phénomène d’auto-immunité cumulative dans un modèle murin ».


Résumé :
Ces équipes ont fait l’observation originale que dans un modèle murin de SEP des lymphocytes T reconnaissant un auto-antigène de la myéline (MOG) pouvaient également réagir contre un autre auto-antigène (NF-M) du système nerveux central. Cette double auto-immunité portée par certains lymphocytes semble leur conférer un potentiel pathogène accru.
Leurs travaux consistent donc à poursuivre l’analyse de cette observation pour en appréhender les conséquences in vivo. Pour cela ils étudieront chez l’animal les conséquences de la reconnaissance de chacun des 2 auto-antigènes du système nerveux sur la maladie auto-immune induite chez l’animal, sur le développement des lymphocytes T auto-réactifs et sur la différentiation des lymphocytes B, producteurs d’anticorps, reconnaissant l’auto-antigène de la myéline.
Les implications de ce nouveau concept en auto-immunité pour la SEP peuvent être importantes. En effet, la présence d’une réponse auto-immune contre MOG et contre NF-M a été décrite chez les patients. De plus, si ce concept s’applique également à l’homme, il permet d’identifier des lymphocytes particulièrement pathogènes et donc des cibles thérapeutiques privilégiées."

Publié dans Sites SEP - podcasts

Commenter cet article