L’institut du cerveau et de la moelle épinière à la Pitié-Salpêtrière

Publié le par Handi@dy

"

novembre 12, 2010

Le 24 septembre 2010, Roselyne Bachelot, ministre de la santé et des sports, a inauguré l’Institut du cerveau et de la moelle épinière à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Cet institut accueillera le Cricm (centre de recherche de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière)  qui existe depuis 2009 ; il s’agit d’une unité de recherche mixte réunissant des membres de l’Université Pierre et Marie Curie, de l’Inserm et du CNRS. Ce projet d’envergure réunit plus de 500 chercheurs, cliniciens-chercheurs, ingénieurs, techniciens, doctorants et post-doctorants, au sein de 20 équipes de recherche. Ces équipes ont accès à une quinzaine de plates-formes technologiques de pointe présentes sur le site. Le Cricm a pour mission de développer des recherches sur le système nerveux central et périphérique, chez l’homme sain et malade.

Ses activités de recherches s’étendent de l’analyse des pathologies neurologiques jusqu’à la compréhension de la physiologie du système nerveux et des mécanismes qui sous-tendent son fonctionnement. Les chercheurs travailleront sur les maladies d’Alzheimer, de Parkinson, les accidents vasculaires cérébraux, l’épilepsie, la sclérose en plaques, les troubles obsessionnels compulsifs, les dépressions, mais aussi les conséquences des traumatismes violents tels que la paraplégie ou la tétraplégie.

L’Institut suivra plusieurs axes de recherche, entre autres :

  • L’identification des mécanismes des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson et sclérose latérale amyotrophique notamment) : il s’agira de déterminer les bases moléculaires de certaines formes héréditaires de ces maladies, et surtout les facteurs de prédisposition d’origine génétique les plus fréquents.
  • La compréhension du fonctionnement des neurones, notamment pour l’épilepsie ; trouver les moyens de réparer les cellules gliales ; mieux saisir les mécanismes sous tendant les fonctions mentales à l’origine des comportements de l’homme, qu’elles soient motrices, intellectuelles ou émotionnelles et permettre à nouveau le fonctionnement de la moelle épinière (traumatismes crâniens et de la moelle épinière).

La Pitié-Salpêtrière accueille chaque année environ 100 000 patients neurologiques, les troubles neurologiques touchant près de 8 millions de personnes en France. Certains de ces malades pourront être accueillis, pour une journée ou une semaine, dans l’un des 14 lits de l’Institut, afin d’accélérer le processus de passage de la recherche à la thérapie.

La création de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière a été possible grâce à l’Assistance publique qui a donné le terrain, à la région Ile-de-France, à certains ministères et à la ville de Paris qui ont participé à son financement. Les dotations du secteur privé sont fédérées par Lindsay Owen-Jones, président de L’Oréal, et David de Rothschild. Ils ont récupéré à ce jour quelque 30 millions d’euros et 10 millions d’euros d’engagements. Le monde du sport fait partie des donateurs, notamment la Fédération internationale de l’automobile et le pilote Michael Schumacher, d’après L’express. En effet, l’Institut du cerveau et de la moelle épinière est une fondation privée reconnue d’utilité publique. Ce statut a été choisi pour insuffler à la recherche plus de souplesse et de réactivité."

hopitalpublic.wordpress.com

Commenter cet article