IVCC/CCSVI Un Canadien meurt après une opération au Costa Rica

Publié le par Handi@dy

Car non traité selon le protocole de Zamboni! Raison pour laquelle j'attends un angiologue compétent en France, je n'irai pas à l'étranger!

L'info de la trahison du protocole a beaucoup choqué les déjà traités!

"

Mahir Mostic avec sa mère Azra et son fils Kareem

Mahir Mostic avec sa mère Azra et son fils Kareem sur une photo prise il y a plusieurs années en Bosnie.

Un Ontarien est mort après avoir suivi un traitement au Costa Rica pour alléger les symptômes de la sclérose en plaques.

Mahir Mostic, 35 ans, résidait à St. Catharines, dans la péninsule du Niagara. L'Ontarien serait mort des complications survenues après avoir été soigné selon une méthode développée par le médecin italien Paolo Zamboni.

L'homme originaire de Bosnie qui souffrait de sclérose en plaques a payé 30 000 $US pour subir une angioplastie veineuse pour dilater des veines du cou au Costa Rica.

La méthode Zamboni, expérimentale et controversée, promet de redonner une certaine mobilité aux patients.

Des caillots

Le médecin Marceal Fallas, qui a opéré Mahir Mostic, explique que le patient avait recommencé à marcher peu de temps après l'opération. Mais des caillots de sang se sont formés autour du tuteur inséré dans une de ses veines.

Selon le Dr Fallas, à son retour en Ontario, Mahir Mostic n'arrivait pas à obtenir les médicaments requis pour diluer les caillots. Ce genre de problème est souvent relevé par les défenseurs de la méthode Zamboni.

Mahir Mostic et Bedrana Jelin

Photo: HO/Bedrana Jelin

Mahir Mostic et Bedrana Jelin

Les proches de M. Mostic ont amassé 8000 $US pour le renvoyer au Costa Rica après avoir eu du mal à obtenir un rendez-vous avec un spécialiste au Canada. Sa petite amie, Bedrana Jelin, rapporte que les médecins canadiens refusaient de s'occuper de Mahir Mostic parce qu'il avait été opéré à l'extérieur du pays.

L'homme est donc retourné à la clinique du Costa Rica, où il est mort le 19 octobre d'une hémorragie interne.

Son décès donne du poids aux arguments des médecins qui recommandent la patience aux gens atteints de la sclérose en plaques.

Le Dr Barry Rubin, du Réseau de santé universitaire de Toronto, souligne que la méthode Zamboni n'a pas démontré son efficacité et que les tests cliniques ne sont pas encore concluants.

Le médecin italien Paulo Zamboni affirme que la sclérose en plaques, décrite jusqu'à maintenant comme une maladie neurologique et auto-immune, serait en fait une perturbation de la circulation sanguine caractérisée par une incapacité du système veineux à drainer efficacement le sang du système nerveux central. Le Dr Zamboni a mis au point un traitement pour dégager les veines par une angioplastie."

radio-canada.ca

Commenter cet article

christine 20/11/2010 10:25



Si l'article relate la réalité des faits, je suis profondément choquée par le fait que les médecins canadiens auraient refusé des soins et un traitement à ce patient après l'intervention au Costa
Rica. Un patient a le droit d'avoir accès à la médecine quelle que soit sa part de responsabilité dans son état... est-ce que les canadiens refusent les soins aux fumeurs qui ont des problèmes de
santé dûs au tabac ou aux conducteurs accidentés à la suite d'un excès de vitesse ???


Pour en revenir au traitement du Dr Zamboni : toute intervention chirurgicale présente un risque quelle que soit la compétence de l'équipe médicale - d'autre part, la lenteur des pays occidentaux
à étudier sérieusement cette technique ne peut qu'ouvrir une brèche pour des escrocs prêts à se faire de l'argent sur le dos des malades...



Handi@dy 20/11/2010 10:43



Eh bien, ce n'est pas une intervention chirurgicale, on est éveillé et sous anesthésie locale, mais des incompétents non formés par Zamboni peuvent faire
n'importe quoi! Les Français opérés à l'étranger ne sont pas suivis non plus! Et nous n'avons pas d'angiologue compétent! :0010: