IVCC/CCSVI: L'opposition en faveur d'essais cliniques

Publié le par Handi@dy

"
Une colonne vertébrale

Photo: Centre hospitalier universitaire de Dijon

L'opposition conservatrice presse le gouvernement manitobain de devancer la tenue d'essais cliniques sur le procédé controversé d'angioplastie pour traiter la sclérose en plaques.

La critique conservatrice en matière de santé, Myrna Driedger, était accompagnée jeudi d'une dizaine de gens atteints par cette maladie pour déposer une résolution en ce sens.

La ministre de la Santé, Theresa Oswald, soutient la tenue d'essais cliniques sur ce traitement, mais estime qu'il faut être patient dans ce dossier.

Le président des Instituts de recherche en santé du Canada, le docteur Alain Beaudet, a recommandé fin août dernier au fédéral de reporter les essais cliniques en attendant de savoir si le drainage des veines de la nuque est véritablement la solution miracle.

Charlene Garlinski se sent revivre depuis qu'elle a subi, il y a quelques mois, le traitement d'angioplastie dans les veines du cou pour alléger les symptômes de sa sclérose en plaques. Elle s'est rendue au Costa Rica et a dû débourser 12 000 $. Cette patiente aimerait que ce traitement puisse se réaliser au Manitoba, même si un Ontarien est mort le mois dernier après avoir subi ce même traitement au Costa Rica.

Myrna Driedger appuie les malades en déposant une résolution pour accélérer la tenue d'essais cliniques au Manitoba, car elle pense que le gouvernement manitobain attend les résultats des tests qui seront réalisés en Saskatchewan plutôt que d'être proactif.

Le gouvernement de la province voisine s'est prononcé cet été en faveur de tels essais et Regina a débloqué 5 millions de dollars à cette fin en octobre.

Theresa Oswald a par ailleurs confirmé que les Manitobains qui subissent le traitement d'angioplastie à l'étranger ne sont pas ensuite interrogés afin de recueillir des données."

radio-canada.ca/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article