Nouveau fauteuil: l'historique!

Publié le par Handi@dy

Comme prévu, voici l'anecdote à l'origine de mon changement de fauteuil:
en septembre 2005, vu l'état de mon Quickie 2 (réparé, bricolé, à la limite de cracher vis et boulons, les repose-pieds râclant le sol, dont un irréparable, tordu, le tout bringuebalant, un vrai danger pour moi dans les pentes wizzzzzzzzzzzz!), je n'y coupe pas: il doit être remplacé d'urgence. Je consulte donc ma neurologue qui me rédige l'ordonnance fauteuil et coussin.
Je me rends chez un fournisseur recommandé par une amie SEPienne (qui n'est en fauteuil que quelques jours par an, erreur fatale de la croire compétente en la matière!) qui m'affirme qu'il est génial, rapide et qu'il s'occupe de tout, dossier sécu + mutuelle en moins d'une semaine! Soit. Le gars m'a pourtant l'air très mal dans ses baskets, la gérante pas très nette, mais bon, il me faut un fauteuil, ils en vendent... La transaction a lieu, je passe commande du même fauteuil, puisqu'il m'a été jadis choisi par l'équipe d'ergos et de kinés du centre de rééduc, une référence, donc. Je désire simplement changer mes accoudoirs (la version "sport" ne convenant pas, trop fragiles, ils cassent et je suis obligée d'en racheter 2 à 4 par an!). A part ça, je veux la même titine, couleur violet métal comprise. (suppl couleur à ma charge, c'était ok) Le vendeur me recommande un coussin anti-escarres dernier cri, à mémoire de forme, en mousse. Il me confirme que c'est adapté à mon poids. (selon lui! En fait, c'est moi qui ai poussé un cri récemment en découvrant les plaies dues à cette saloperie! Mes inf ont hurlé, aussi!) Je fais confiance. Au moment de récupérer ma titine, malaise: ce n'est pas le modèle commandé. Le vendeur s'explique: mon modèle ne se fait plus, c'est le nouveau Quickie, là. Bizarre, j'ai pourtant retrouvé ma titine sur le net... Il me baratine. Gros blème: les cale-pieds sont fixes et étroits, ce qui est incompatible avec mon usage, mon handicap, et ma morphologie: le fauteuil me blesse: points d'appui aux genoux, aux mollets, à la cheville. Les accoudoirs ne sont pas non plus ceux que j'attendais. On me dit que c'est le produit le plus proche de ma commande. Je me sens flouée, le dis. Pas de réaction. Après consultation de mes toubs, pas question de garder ce fauteuil. Et là, mis au pied du mur, le vendeur m'avoue... avoir menti! Il a pris l'initiative de commander un autre modèle qui LUI semblait plus adapté, mon poids étant, d'après lui, mieux réparti sur un fauteuil à cale-pieds fixes!!! Sauf qu'il a tout faux, puisque ma titine précédente était parfaite, à part les accoudoirs, et que les premières blessures se creusent... La mort dans l'âme, me voilà obligée de réutiliser mon vieux fauteuil tout usé et cassé de partout!!!
Au magasin, on fait la sourde oreille quand je parle d'échange de fauteuil. Bah oui, je l'ai utilisé (je n'avais pas le choix, je ne marche plus depuis 98!), je suis censée le garder! Le dossier de remboursement suit donc son cours. La sécu paye sa part. Mais ma mutuelle refuse!!! Au nom des nouvelles lois sur le handicap qui obligent tout handicapé qui veut être remboursé à passer par une commission spéciale au sein de la MDPH!!! (Maison Départementale des Personnes Handicapées, un beau concept qui sur le terrain est une cata!) C'est bien beau tout ça, que je dis, mais comment on le sait, nous, que c'est obligatoire? Et depuis quand? L'employée de ma mutuelle m'avoue qu'il y a eu des couacs de communication et que de nombreuses personnes sont dans ma situation et se plaignent. A l'APF, on me confirme la même chose. Cette situation dramatique plonge des handis dans la mouise financière. En fait, les handis "riches" casquent, les autres s'arrangent avec leur mutuelle, certaines cédant et remboursant la différence. Sauf la mienne!!! Et c'est pas fini! On me refuse le remboursement du reste dû, et comme je n'ai pas l'argent (gros dépassement car mon fauteuil doit être adapté à mon poids et à mon utilisation, 18h/24, au boulot, en extérieur tout terrain, comme je n'ai pas de voiture personnelle), le vendeur de paramédical me relance (j'insiste pour échanger le fauteuil, il fait le sourd, bref...) et pousse le culot jusqu'à mandater un huissier, le cuistre! Déjà en pleine déprime pour harcèlement moral au boulot, je m'écroule... Je craque... Je rappelle l'huissier et lui explique la situation. Je parle de porter la chose devant les médias. Il se rétracte immédiatement et abandonne le dossier. Depuis, aucun signe de vie... J'ai demandé un fonds d'aide au titre de prestation coûteuse à la Sécu, ce qui a remboursé un peu mieux la titine inutilisable, mais je crois qu'il y a un reste dû. J'ai menacé le vendeur de procès, de médiatisation sur TF1 (chez Julien Courbet lol), ça l'a calmé sec.
Depuis, je me traînais sur un fauteuil au bord de la rupture, cassé (comme moi!)... Avec un coussin de misère. N'osant plus trop sortir pour ne pas l'achever. Bah oui, parce qu'il n'y avait pas que le fauteuil qu'était une arnaque! Le coussin aussi! Des plaies sont apparues sous les cuisses, à l'endroit où elles sont en contact avec la tranche de l'assise, puisque le minuscule coussin ne couvre pas tout le fauteuil...
A suivi l'hospitalisation que je vous ai décrite en détail, pour cicatriser...
En neuro, l'assistant social et l'ergo se sont démenés pour m'aider. J'ai joint un vendeur de paramédical que je connaissais (j'en connais plein, fatalement) et qui m'a avancé le matos. Il patientera, attendra le remboursement sécu et mutuelle. Mon dossier doit passer par la MPDH de malheur, mais nous essayons d'accélérer un processus qui durerait 1 an facilement en temps normal!!! La toub rattachée à l'organisme mettait même en doute les prescriptions médicales du neuro de l'hosto ("je veux un certificat qui précise que vous avez une SEP et besoin d'un fauteuil et d'un coussin (blablabla). Et les médecins vont devoir me refaire les ordonnances (et bla), et il me faut telle pièce...") Bon sang! Je n'achète pas un FR pour rigoler, m****! Je l'ai orientée vers la neuro où on s'est empressé de monter mon dossier (une liasse épaisse de pages) que je vais devoir remplir aussi, photocopier, renvoyer... Misèreeeeeeeeeeee! Sans la fleur que me faisait le fournisseur, je me retrouvais à nouveau sur mon vieux clou, sur un coussin qui me retaille mes jambons!!!
Bon, oublions le stress occasionné par ces soucis liés au handicap. Oublions aussi que ma mutuelle avait 2 mois de retard dans la gestion de mes indemnités journalières, et qu'avec un demi-traitement seulement pour honorer mes dépenses, j'ai également le banquier sur le dos...
Oublions... Ahhhhhhhhhhhhh, c'est mieux!
Et concentrons-nous sur notre titine toute neuve!!! Je peux à nouveau dévaler les pentes, et ça c'est ...euh...royal!!!

Commenter cet article

Handi@dy, qui fait peur avec Julien Courbet! Et ça 25/02/2007 23:14

KOULOU: ouais, c'est space! Faut trouver la force de lutter contre la maladie, de survivre les jours difficiles, et en plus faut se battre contre la malhonnêteté et la connerie! C'est le pire, je crois! ;-) Woaw, tu dessines bien! Chapeau! CHRIS: dur dur... J'espère qu'ils ont chopé le chauffard (y en avait un, au fait?) et qu'il casque, ce con! Ca m'énerve, des gamins abîmés sur la route!  Il a 7 ans, le ptit bout, alors, il va à l'école avec des gamins valides au moins? J'espère qu'il a une auxiliaire de vie scolaire, parce que dans ma ville, tous les gamins n'en ont pas et du coup ne peuvent pas aller à l'école, un scandale! Que te dire... Pour les parents, c'est horrible. Rien ne les consolera. Il leur faut rester motivés et en bonne santé, car leur fils aura besoin d'eux longtemps. La rééducation fonctionnelle marche-t-elle? A-t-il récupéré des fonctions? Ce sera, ne le cachons pas, dur pour lui aussi, il va falloir qu'il développe une autre philosophie de vie, sans se comparer aux valides, qu'il trouve son chemin, différent, mais tout aussi honorable et passionnant, comme tu le dis si bien. Il devra développer toutes ses autres facultés, tous ses autres talents, il lui faudra plein de stimulis. Que toute la famille s'y mette! Et qui sait, il nous fera peut-être de grandes choses ce p'tit bout. Inventeur, chercheur, informaticien, poète... La technologie va évoluer et lui donner plus de marge de manoeuvre. Son monde est à inventer... par lui! Je l'embrasse, ainsi que vous tous, MERCI! ;-)

Chris 23/02/2007 11:16

L'étè dernier, grave accident de voiture dans la famille. Un petit gosse de six ans est resté tétraplégique : lésion totale de la moelle épinière!
Depuis, le drame!
Et j'essaies désespérément ( et n'arrives pas) à dire à ces pauvres parents que la vie n'est pas finie pour autant, que tant que l'on a un cerveau en parfait état, on existe et que, meme, on peut très bien exister.
Beaucoup aimé ta façon de raconter les choses.
Viens nous voir, Bloggy et moi,pour passer de bons moments ensemble.

koulou (flegroll) 23/02/2007 01:29

Oh punaise ! ben c'est la jungle ton truc ! faut pô être handicapé de la négociation, voir du tribunal pour survivre dans ce monde cruel ... En tous cas c'est bien raconté    hé hé...