Ségolène Royal sur TF1 et l'invité sclérosé en plaques.

Publié le par Handi@dy


Pour ceux qui l'auraient raté, petite séance de rattrapage! (commentaire de ma part à suivre demain)
*****
En attendant, n'hésitez pas à donner vos impressions. D'ores et déjà, j'ai envie de dire: n'est pas Bernadette (Soubiroux, pas Chirac!) qui veut! Elle a touché notre sépien, mais il ne remarche pas... Hem. Blague à part.
Mais que penser de ses promesses? Quelles sont vos attentes de sclérosé(e) en plaques? Vos revendications /propositions pour un présidentiable?
VOUS AVEZ LA PAROLE!


Pour ceux qui ont la flemme de visionner la vidéo, chtite photo:
*Chose promise... chose due! Pour commencer, je remercie les commentateurs actuels, même s'il manque l'avis de SEPiens et de handis en fauteuil. Leur réaction aurait été intéressante!*

MON GRAIN DE SEL: (ajouté mercredi 22 février)

Je vous propose 2 lectures du geste de Ségolène Royal: 1) ma lecture de SEPienne en fauteuil roulant, puis 2) mon regard de citoyenne française "moyenne".
1) Il est vrai que je me sens doublement concernée par la prestation de Bernard (je vais l'appeler par son prénom, c'est courant sur la blogosphère, et plus simple pour moi!), étant moi-même atteinte de sclérose en plaques et handicapée, en fauteuil manuel. (a y est, la France connaît notre pathologie, on sort de l'ombre, on existe!)
D'abord, je dirai que contrairement à ce qui s'est beaucoup dit sur le net, il n'était ni indigne, ni pleurnichard. Au contraire. Il nous a bien représentés. "Merci, Bernard!" (Tiens, c'est pas le titre d'une émission tv de mon adolescence, ça?) Il a été ému en évoquant un ami cher et récemment décédé, c'est tout. C'est fou comme ça a échappé à de nombreux téléspectateurs! Trop obnubilés par son fauteuil? Son costard? Son handicap? Bref... J'ajouterai que la SEP peut rendre émotif. (ce qui ne veut pas dire que c'était le cas ici, mais ça arrive.) Notre invité handi s'est d'ailleurs très vite ressaisi, rejetant même le geste de Ségolène Royal s'avançant vers lui, pour finalement céder. Le trémolo dans sa voix a vite disparu, et il a exposé son topo. Son discours était, à mon sens, très digne. Ce qui a ôté de la dignité, fait basculer dans l'impudique, c'est sans doute ce geste de compassion qui a fait de ce citoyen adulte un être infantilisé, stigmatisé, quelqu'un sur lequel on doit s'apitoyer, qui est faible, en besoin d'être secouru et dorloté, non autonome... L'image type du handi dans ce pays, qui nous gonfle et nous nuit. Ce qui me fait soupirer: ce n'est pas demain que les Français auront du handicap une image banale, intégrée. Il faut arrêter de projeter notre image de façon déformée. Nous ne voulons ni pitié, ni compassion (bon, c'est déjà plus sympa que la pitié), nous voulons simplement vivre et être considérés "comme tout le monde". L'idéal pour nous étant de disposer d'outils nous permettant de vivre de façon autonome, avec des aides professionnelles, et de préférence sans l'aide de personnes non concernées.
Je me suis demandée comment j'aurais réagi à la place de Bernard: j'aurais parlé des bâtons que la société non adaptée nous met dans les roues (!), sans doute, parce qu'il faut bien que quelqu'un milite et s'y colle pour faire avancer le schmilblick! Mais j'aurais tout aussi bien pu parler d'un autre blème que celui du handicap. D'éducation, par exemple, en rapport avec mon métier. Ca, ce sera pour dans 50 ans, peut-être, lorsque le regard sur nous aura changé et que nous serons intégrés. A moins qu'il n'y ait plus de handis dans 50 ans, allez savoir...
J'aurais sans doute dit à Ségolène, au moment où elle s'approchait: "Non, Madame, merci, c'est bon, ça va" et si elle était venue malgré tout me poser la main sur le bras: "Ah, zut Mme Royal, vous m'avez touchée, mais je ne me sens même pas guérie, bah, on aura essayé! C'aurait été un sacré avantage pour vous, hein, de me refaire marcher? Succès assuré dès le 1er tour!", en riant. Ceux qui me connaissent personnellement savent que je suis tout à fait capable de ce genre de réponse, surtout en public! Puis, je me suis mise dans la peau de Ségo! Aurais-je eu ce geste, moi? Et là, j'avoue que...oui, sans doute! Je l'aurais eu, avec un bien-portant comme avec un handi. Je suis comme ça, tactile, câlineuse. J'y peux rien. Alors puis-je jeter la pierre à la candidate socialiste? Oui, si... son geste est réservé aux handicapés. Car dans ce cas elle participe à la propagation de l'image négative du handi boulet qu'il faut assister et qui coûte de l'argent. Elle entretient la pitié, le misérabilisme, le malaise et la culpabilité gênée des valides. Aurait-elle eu ce geste de compassion pour un autre invité du public? Mon instinct me dit que non. Bon, je peux me tromper.
Reproche fait à PPDA et à TF1: l'absence de sous-titrage et de traduction en langage gestuel est un scandale, n'ayons pas peur des mots. Et il est monstrueux de se dire qu'une partie de la population n'a pas accès à la majorité des infos de ce pays, ni à la culture! Indécent, indigne d'un pays riche et dit civilisé. Et il n'y a que Ségo qui l'ait fait remarquer, ça n'a même pas effleuré les autres candidats... Ca fait réfléchir. Bon, je crois PPDA sur parole quand il dit que Bernard a été "bichonné". Il est vrai que dans l'ensemble, on fait des efforts pour nous accueillir, même si les locaux ne sont pas prévus pour.
2) La citoyenne ex valide en moi a une lecture quelque peu différente: pauvre type, zut, il est infantilisé, voire instrumentalisé. C'est choquant, navrant. Pourtant il fait des efforts pour rester digne, ce qui n'est pas évident vu le contexte, le geste qui le rabaisse à une petite chose fragile. Intégrer les handicapés, c'est les traiter comme tout un chacun. Pas les stigmatiser. Trop de misérabilisme tue la misère! Gnaaaaaaaaa! Elle le touche et il ne remarche même pas, damned! Pas de bol! La réaction de PPDA: amusante... Culpabilisé!

Voili. Conclusion: Bernard Trucmuche est un homme très digne victime du regard de la société française actuelle. Comme Ségolène Royal, à qui je ne jetterai pas la pierre, car elle ne fait que reproduire le schéma de la société. Aurait-on pu attendre d'elle une autre réaction? Elle a été secrétaire d'état au handicap, a rencontré de nombreux handis, et aurait pu de ce fait se comporter plus naturellement... A moins qu'elle se soit laissée emporter par la fougue qui l'anime parfois lors de ses meetings. Auquel cas la critique est vaine.
De plus, si elle n'avait pas bronché lors de la minute d'émotion, si elle était restée derrière son pupitre, on le lui aurait reproché aussi; alors... A noter que les sympathisants de Ségolène ont applaudi à ce geste de compassion, alors que ses opposants en ont profité pour dénoncer un coup de communication. Bah...
La vérité est peut-être ailleurs...

Vous l'aurez constaté, mon avis est, comme bien souvent, nuancé.

Pour rire, je vous envoie sur le site d'un blogueur dessinateur très doué qui a illustré à sa façon mon propos: cliquez sur le handi en titine:
***
Je finirai en citant des extraits de l'interview donnée par Marie-Sophie Desaulle, la présidente de l'Association des Paralysés de France, à Thibaut Danancher (lefigaro.fr).
"Marie-Sophie Desaulle : J’espère que son geste était spontané et qu’elle aurait eu la même réaction avec n’importe quel autre Français ému. Si elle a juste agi de la sorte parce qu’elle s’est retrouvée face à quelqu’un en fauteuil roulant, alors nous ne pouvons pas nous réjouir.
Journaliste: Elle a notamment abordé le thème de l’accessibilité, c’est l’une de vos principales préoccupations ?
Mme Desaulle: C’est en effet un sujet central. La loi qui a été votée en 2005 doit rendre l’ensemble des lieux publics accessibles d’ici 2015. Nous l’avons bien vu, le plateau de TF1 comme une certaine partie de la société française, n’est pas conçu pour tous. Nous le regrettons. Cependant, nous avions demandé à la chaîne pourquoi il n’y avait aucun handicapé dans le public lors de la première émission (NDLR, le 5 février). Notre appel a été entendu, nous le voyons comme un signe positif.
Journaliste: Ségolène Royal a insisté sur la nécessité de respecter le quota des 6 % de personnes handicapées dans les entreprises ou la fonction publique, vous en réjouissez-vous ?
Mme Desaulle: C’est une très bonne nouvelle car ce quota instauré en 1987 n’a jamais été honoré. Aujourd’hui, seulement 4 % des handicapés ont un emploi. Nous nous battons depuis longtemps pour qu’il n’y ait pas un taux de personnes handicapées au chômage supérieur à celui de la population valide.
Journaliste: Sur quoi se sont engagés les candidats à l’élection présidentielle ?
Mme Desaulle: Ils se sont beaucoup exprimés à propos de l’éducation et donc de la scolarisation des enfants invalides, qu’ils veulent tous rendre la plus normale possible. Quant aux deux principaux candidats, Nicolas Sarkozy nous a entendus sur le droit opposable au logement et veut rehausser les salaires des handicapés tandis que Ségolène Royal souhaite plutôt combattre les discriminations dans le monde du travail."

*****

J'ACCENTUE UN POINT, DES FOIS QU'IL VOUS AURAIT ECHAPPE: CHEZ LES HANDICAPES, LE TAUX DE CHÔMAGE EST DE 96%!!!!!!!!!! LA MINORITE LA PLUS DISCRIMINEE, DANS CE PAYS, CE NE SONT PAS LES GENS DE COULEUR OU QU'ON PENSE ÊTRE D'ORIGINE ETRANGERE! C'EST NOUS!!! Sachant qu'on peut cumuler! Handi de couleur... Pensez-y. Pour le logement, pareil. Nous n'accédons qu'à un petit nombre de logements, à cause du fauteuil. Nous avons donc moins de chances de nous loger décemment. Nous manquons de personnel qualifié pour nous permettre de vivre en autonomie. Nous manquons d'argent, de matériel adapté. TOUT est à faire. Nous disposons de lois "handicap", mais leur application pêche.

A méditer: La grandeur d'une nation, son degré de civilisation, se mesurent à la façon dont elle traite ses minorités. TOUTES ses minorités.


Commenter cet article

Handi@dy 18/04/2007 17:55

Belette, je suis assez d'accord avec toi, ça s'appelle le biodécodage, le fait d'analyser les interactions corps-psyché, et j'y travaille... faudra qu'on en discute à l'occasion. Ceci dit, il y a aussi la génétique, l'environnement et le mode de vie et d'alimentation qui jouent un rôle. Anna, tu me rejoins... Difficile de trancher, hein?Le pas sage, merci de ton avis, j'ai peur aussi de l'endettement et des promesses non tenues, mais je crois que sur ce point, les grands candidats se valent. Et parmi les petits, il y en a au moins 1 qui est dangeurex pour la démocratie. Je voterai donc "utile" dès le premier tour pour éviter le fiasco de 2002. Nous ne sommes pas à l'abri! Bises!!

le pas sage 16/04/2007 11:21

salut
je ne suis pas d\\\'accord sur la première phrase de cette dame , elle dit je vous remercie du courage d\\\'être là pour témoigner . A mon avis cela dévalorise l\\\'interlocuteur car pour moi c\\\'est rabaisser quelqu\\\'un au lieu de lui parler normalement en le remerciant normalement . J\\\'ai remarqué qu\\\'elle va faire régler le problème de la COTOREP.
Ca m\\\'étonnerait , et puis elle va donner des sous parceque les recherches ont perdu leur niveaux , c\\\'est tout simplement parceque les chercheurs français sont meiux payés aux states ou au canada .
ce sont des promesses qu\\\'on ne peut pas tenir vu le déficit budgétaire .
La sécurité sociale est un goufre et ce ne sont pas les médications qui font le trou ce sont les allocations familiales qui sont payées aux immigrés qui viennent en force chez nous .
je te souhaite une bonne journée

Anna 28/02/2007 17:19

Dis donc, tu m'as bien fait réfléchir avec cet article. Je crois que j'aurais eu la même réaction qu'elle, pas parce que ce monsieur était handi mais bien parce qu'il était très ému et que la configuration (il était au premier rang) lui permettait de le faire. Prendre la main de quelqu'un qui montre qu'il est ému, je crois que ça aurait été un réflexe pour moi aussi. On ne peut pas écarter l'hypothèse que ça ait été un geste fabriqué, mais je crois que c'est possible que ça ait été spontané, pas comme marque de mépris ou de condescendence envers un handi mais comme marque de solidarité avec quelqu'un qui souffrait (émotionnellement et pas dans sa chair).

Belette 28/02/2007 08:33

Bonjour et merci de ta visite. Je voulais te parler de Ségo, surtout que tu es de gauche et puis j'ai lu toute ton histoire et ça m'a paru autrement important. Cela est non seulement émouvant, admirable de distanciation et d'humour mais c'est aussi un formidable enseignement. J'espère que les toubibs sont ouvert à l'analyse des causes comme tu le fais toi-même, si oui, que d'erreurs seront évitées ! Personnellement j'ai toujours été persuadée que les maladies en général avaient des facteurs déclenchant psychiques (pas uniquement bien sur) et ton expérience le confirme. Partant de ce constat, peut-on imaginer que le soulagement (s'il est possible) puisse aussi venir d'un travail sur le psychique? Je suppose que tu y as pensé... J'ai eu l'occasion de travailler avec des handicapés. J'animais un atelier d'Arthérapie(peinture-écriture). Ces gens avaient des problèmes neurologique (coma et cancer du cerveau)qui avaient entrainé des pertes de motricité ou/ et des pertes de mémoire, des problèmes de verbalisation. J'ai travaillé 3 mois avec eux, ce qui est très peu. Néanmoins j'ai vu se dessiner chez chacun d'eux des problèmatiques psychologiques antérieures à la maladie tellement évidentes que j'en suis restée baba. En fait leur grand drame n'était pas le handicap comme je m'y attendais mais bien cette souffrance antérieure qu'ils n'ont cessé d'exprimer à travers leurs créations. Evidemment je ne leur en ai rien dit, mais je suis intimement convaincue qu'il y a un lien étroit entre cette souffrance et ce qui leur est arrivé (maladie ou accident) Je serais très interssée à avoir ton avis sur ceci.

Handi@dy, citoyenne écolo de gauche! 25/02/2007 22:23

COUCOU A TOUS! Merci pour vos commentaires! Je réponds dans l'ordre! ;-) Oui, Fanfanlatulipe, my number one fan, j'ai bien eu tes mails, mais comme j'ai été hospitalisée et que je rame entre mes soins et la mise à jour... Je te répondrai bientôt! Sur le serveur du boulot, j'avais plus de 1100 mails!!! Et à la maison presque 200! Alors je fais à mon rythme, avec le syndrôme de la Belle au Bois Dormant! ;) Je n'oublie pas ta bannière, ni tes sig, mais c'est très long, et je pare au plus urgent d'abord! A très bientôt donc! Merci Miss LILI! Bah de même pour toi, j'ai PLEIN de lecture à rattraper sur ton blog, comme sur celui de Fanfanlatulipe, c'est fou! Une hospi, ça vous plombe! Ton regard sur le handi est intéressant pour moi. YAKA: j'espère bien que non, mais tu as raison, hélas! Nos politiques nous ont habitués à ne pas tenir leur parole! Ils font TANT de promesses, damned! L'avenir nous dira si notre confiance était mal placée! DEAMONE IAK: bah, à ton âge je commençais tout juste à m'intéresser! Ca viendra lorsque ta vie sera directement concernée par la politique! Merci pour tes nombreuses et gentilles visites! Je te dois des signatures pour bonus trouvés! Je te le signalerai sur ton blog!!! ANNE.LO: Bah oui, elle s'est approchée des sourds... pour qu'ils l'entendent mieux! Ok, c'est nul, humour noir, "Sarko, sors de mon corps!!!" Non, c'est vrai, Ségo est celle qui s'est le plus engagée, même si son geste était démago. Elle a travaillé pour le ministère au handicap. Au fait, tes dessins sont top! Allez voir, visiteurs! CHRISCRAFT: merci, ce que tu dis est beau! Comme ton blog avec les chtites plantes et les chtites bébêtes LOL! Beaucoup de SEPiens sont malentendants. Point commun potentiel! FOXART: coucou mon grand vieux de la vieille de MSN!!! Ca fait très plaisir! Ton com apporte un éclairage très important sur le geste de Ségo. Ok, c'était démago, calculé, mais on sait qu'elle était sensible à la cause. De toute façon, que lui reprocher, même si c'était de la mise en scène partielle, elle a le mérite d'être la seule à se poser la question de l'accessibilité au plateau, du sous-titrage, de la langue des signes, de la présence des minorités de handis. Et ça, personne ne peut le lui prendre! Quand aux vieux éléphants... Pffff. Y a pas un cimetière où on peut les envoyer, en groupe? J'ai été sur le site, ai voulu mettre un com, ai dû m'inscrire pour valider, mais aucune réponse. Ils sont débordés ou ils me briefent? BIZZZ! Coucou MARIE.L! En fait, je connais ma couleur politique, mais j'hésite encore. J'attends la fin de la campagne. Terrible,  ça, de voter davantage par élimination que par choix... J'espère que ta SEP te laissera sans titine! La fatigue, oui... J'ai fait un texte dessus "le syndrôme de la belle au bois dormant"! ;-)On s'accroche! Bon courage à toi! BIZZZ WIZZZ A TOUS!!!