Quand Richard Branson veut sauver la planète...

Publié le par Handi@dy

Le patron de Virgin et autres entreprises cotées (dont les vols touristiques dans l'espace en navette!) a lancé vendredi le "Earth Challenge", un concours doté de 25 millions de dollars. Le but est de motiver la recherche dans l'objectif de débarrasser l’atmosphère d’un milliard de tonnes de dioxyde de carbone. Je cite Branson: «La terre ne peut pas attendre 60 ans. Je veux que mes enfants et les enfants de mes enfants aient un avenir, et l’heure tourne.»
On peut douter de sa sincérité, dénoncer un coup de marketing etc... Perso je me félicite qu'un gars plein aux as (qui ne les sentira même pas passer, ses 25 millions) prenne une initiative intelligente alors que d'autres "richards" bourrés de thunes se contentent de se la couler douce en yacht et hôtel de luxe, avec à leurs côtés des pouffes siliconées et chirurgicalement plastifiées (!) de partout, de vrais monstres de foire, qui se pavanent en fourrure (dois-je rappeler dans quelles conditions criminelles ces fourrures sont obtenues, les animaux écorchés vifs, bouillis vivants, etc...)... Sachant que les chercheurs ne se bougent souvent que pour le prestige ou pour l'argent, ce concours saura, je l'espère, les secouer. L'"appel de Paris", instigué par notre président actuel qui, de temps en temps a une idée lumineuse (comme le fait de s'opposer à la guerre en Irak, envers et contre le reste du monde), a été une initiative utile, mais nous savons tous que la politique est trop longue à réagir lorsqu'il s'agit de choses importantes, hélas.
J'ai vu récemment un doc sur les idées saugrenues des scientifiques pour sauver l'atmosphère, ça rejoint la science-fiction la plus folle... On en reparlera...

En attendant, je mets un bémol à Richard Branson: son projet d'emmener des touristes dans l'espace est en contradiction avec son combat pour sauver la terre: la propulsion des navettes augmentera l'effet de serre! Alors si son challenge aboutit mais qu'il ne renonce pas à ce caprice, il aura tout bonnement fait une "compensation carbone", càd colmaté la brèche qu'il a lui-même provoquée dans l'atmosphère... Ce qui nous ramènera au "point zéro": tout à faire pour sauver la planète... A suivre!

Commenter cet article