"Avant", ...

Publié le par Handi@dy

Ce petit texte personnel est dédié à tous ceux qui ont à faire leur deuil, d'une personne, d'un style de vie, d'un pays, d'une habitude, de leur santé...
Dans la sclérose en plaques, chaque perte sensitive, motrice etc...qui est définitive constitue un deuil: deuil d'un bout de soi. Apprendre à faire ce deuil, à lui faire face, et à se concentrer sur ce que l'on peut encore faire, et non sur ce que l'on a perdu, permet d'avancer, de connaître le bonheur, malgré tout.


J' ♥ ais...



-danser (ahhhhhh, j'en ai emballé des gars rien qu'en dansant! J'étais très douée, un sens inné du rythme)
-voyager (je n'aurai pas effectué le tour du monde de mes rêves, mais je continue de voyager à travers les cartes postales des amis, les doc tv... J'aurais aimé aller au Népal, en Egypte, en Jordanie sur le site de Petra entre autres...)
-les trains de nuit, les arrêts dans les gares, cette ambiance et ces bruits particuliers propres à ce moment... (je me rappelle ma rencontre avec un boxeur connu, dans l'Orient-Express, pas le train mythique, un autre du même nom; le type m'avait sévèrement draguée; nous avons observé tous les 2, un musulman en turban effectuer dans le train sa prière rituelle, sur son tapis, tourné vers La Mecque... Un train bien oriental.)(prendre le train en FautRoul est un exploit, j'en parlerai dans un article à venir)
-courir sur la plage, sentir le sable chaud filer entre mes orteils
-nager, sentir l'eau envelopper et masser mon corps, plonger, flotter comme un bouchon, les yeux au ciel...
-faire du vélo, à toute vitesse, grisée, dans des descentes, sentir mes muscles tendus activer les pédales...
-me promener en forêt, sentir le bois mort craquer sous mes pas, entendre les bruissements et autres sons d'animaux, sentir l'odeur de l'humus, des champignons, des fruits des bois, le cri du coucou, les chants d'oiseaux...
-traîner dans de superbes bars caveaux, à siroter une bière avec des amis (ils ne me sont plus accessibles, alors on y va sans moi...)
-porter d'amples jupes virevoltantes, d'amples blouses décolletées (se prennent dans le fauteuil!)
-porter de jolies chaussures féminines, souvent noires et vernies, avec un beau sac à main assorti, pour accompagner ma démarche, féminine et assurée (pied paralysé et flasque, aucune chaussure de femme possible; sac à dos imposé)
-être la première à fouler la première neige tombée: je me levais même la nuit s'il le fallait, pour que mes pas soient les premiers imprimés dans le coton tombé de là-haut!

Des regrets, oui... De l'amertume? Plus maintenant. Mais des souvenirs plein la tête: si je veux revivre ces moments, je m'évade par la pensée, et mon corps qui a stocké les sensations, les odeurs etc... me les restitue sur demande. Ce n'est pas perdu. Personne ne pouvant me les prendre, ces souvenirs. Ils sont ma malle aux trésors.
Je dirais simplement à ceux qui ont encore la chance de jouir de ces facultés banales, évidentes, de goûter pleinement la vie, et de ne pas laisser leurs autres soucis leur faire oublier ces plaisirs simples, mais si intenses...

Commenter cet article

Annabelle 31/12/2010 12:40



Je n'ai pas les mêmes deuils que toi, normal je ne suis pas handicapée autant que toi. Ainsi mon seul deuil est celui du vélo ...


T'embrasse fort Adi ! 



Handi@dy 31/12/2010 12:44



Je sais! Pfff la SEP! :0010:



Handi@dy 25/03/2007 08:06

Chère FANFANLATULIPE! Merci pour tes coms!Et surtout pour ton témoignage, ton vécu qui éclaire mes articles! BIZZZ

Fanfanlatulipe 27/01/2007 16:18

Y'a d^y avoir un bug dans l'enregistrement de mon message précédent ;) C'est très joli tous ces \\\ dans mon discours ;) Allez @ +

Fanfanlatulipe 27/01/2007 16:15

Oui, moi aussi, j'ai dû renoncer... même si je marche maintenant depuis 15 jours normalement, et encore y\\\'a ma moto qu\\\'a des ratés niveau muscles vu que grâce à ma 2ème poussée de séve (SEP :D ), je ne  peux plus  rester des heures à me servir de mes jambes ;).Danser comme toi j\\\'adorais le faire jusqu\\\'au bout de la nuit et je ne m\\\'arrêtais que lorsque la musique était elle-même finie...Maintenant, si je danse 10 minutes, c\\\'est déjà beau...Car après bonjour les conséquences....Avoir la forme et appuyer moi-même sur l\\\'interrupteur de ma Vie pour faire une pause, maintenant grâce à ma fatigue chronique, la pause se fait automatiquement malgré moi...Et aussi comme tu le dis, il a fallu que je fasse le deuil de ma santé, qui entre nous présente un joli curriculum vitae, avec trois maladies au compteur, si c\\\'était un mode de recrutement je serais en tête de liste.Et comme tu dis il faut apprendre à vivre avec et changer de mode de vie...Pô facile tous les jours. Et ce n\\\'est surtout pas à toi que je vais l\\\'apprendre.Voilà, j\\\'ai fini de m\\\'épencher sur ton blog...Et de te mettre un roman, mais merci d\\\'avoir ouvert cette fenêtre à tous ceux qui le souhaitent ici.Biz à très bientôt !!