Le grand poker de la vie!

Publié le par Handi@dy


Réédition du 14/1/2007! Réactualisation.
Etre une dame de coeur... Au grand coeur... Objectif sympa. Mais que faire quand on n'est qu'une femme banale, malade et handicapée de surcroit? Qu'on a l'impression de ne pas faire partie du grand jeu de la Vie? De n'être qu'une carte subalterne, sans valeur?

Mon expérience de la vie, de MA vie et de celle des autres, m'a appris à relativiser.
La vie est injuste, parfois cruelle, les cartes (conservons la métaphore!) sont très mal distribuées. Le bébé qui naît au Darfour n'a pas les mêmes atouts, loin s'en faut, que le bébé occidental né dans une famille qui paye l'ISF. On n'ose plus se plaindre en considérant la VRAIE misère. On ne peut alors que se contenter de porter le plus dignement possible son propre fardeau!
On ne peut que constater les incohérences du hasard: tel tyran, criminel, mènera une vie longue, sans problème de santé majeur, sans souci particulier.
Tel anonyme dont la vie est dédiée à l'humanitaire, au sacrifice de soi pour secourir les autres, par altruisme, mènera une vie courte, tombera malade pour avoir côtoyé les plus miséreux, ou encore tombera sur une mine anti-personnelle pour avoir apporté des vivres et des médicaments en zone de guerre.
C'est ainsi. La vie que nous menons n'est pas forcément en adéquation avec notre MERITE!
Nous connaissons tous des personnes chères dont nous disons "ce sont les meilleurs qui partent les premiers". Ce n'est pas toujours vrai, mais le constat est évident: les cartes de notre existence ne changent pas en fonction de nos bonnes/mauvaises actions.

Quand on est touché par la maladie, le handicap, on se sent trahi par la vie. Un jeu pourri! A vue de nez, c'est l'échec garanti!
A première vue seulement...
Il y a dans mon entourage, et dans le vôtre, des gens qui ont tout pour réussir: un jeu du tonnerre: les as, les rois, les bonnes combinaisons gagnantes comme au poker: une bonne santé, une famille, l'amour, l'amitié, un emploi, un logement agréable, de l'argent etc... Pourtant, ce jeu gagnant les mène à l'échec lorsqu'ils ne savent pas abattre les cartes au bon moment. Le matérialisme, la cupidité, l'envie, l'égoïsme etc... leur font oublier l'essentiel. Au risque de tout perdre en route!
J'ai une soeur qui vit dans le luxe sur une île paradisiaque, est en bonne santé, entourée de sa fille et de ses petits-enfants. Mais elle passe son temps à se plaindre (entre sa thalasso et sa croisière annuelle dans le Pacifique), à s'inventer des pathologies (car elle considère que ma SEP n'est rien de sérieux), à se brouiller définitivement avec famille et amis par ses médisances, intrigues! Le comble: elle est réellement, sincèrement malheureuse et aigrie!!!
Puis, il y a les vilains petits canards boiteux (j'en suis, ouaiiiis!), les oubliés de la vie avec leur jeu pourri: pas une carte potable, des 2, des 3, des 4, rien d'exploitable en apparence: naissance dans un pays pauvre, enfance difficile, des deuils, maladie, handicap, pas d'emploi, des problèmes financiers, pas d'amour si ce n'est celui de la famille et des amis...


Mais tout l'art de la vie consiste, non pas dans la qualité des cartes, mais de notre façon de jouer! A nous de bluffer avec nos cartes ingrates! A nous d'en faire des atouts, des jokers!
Comme il est écrit sur un poster au-dessus de mon lit:
"Ce ne sont pas les obstacles de la vie qui déterminent notre destin, mais les choix que nous faisons."
En gros, ce que nous décidons de faire de nos cartes!
Ma soeur a décidé de gâcher son jeu alors qu'elle partait gagnante.
J'ai décidé de mener une vie satisfaisante, faite de petits bonheurs et de joies, malgré un jeu perdant au départ. De devenir humainement "quelqu'un de bien" (bon, je suis imparfaite et je rame quelquefois). En appréciant réellement chaque instant et en ne laissant pas les problèmes m'écraser sous leur poids. Et ma foi, ça ne marche pas si mal... Et parfois, la vie me le rend bien... Sous forme d'amis extraordinaires!




Publié dans Ma philo à 2 balles

Commenter cet article

sand 09/11/2010 14:27



bonjour, votre récit est merveilleux, pour ceux qui ne me connaissent pas je suis la maman d'une jeune fille de 16 ans hémiplégique suite à une éventuelle poussée de sep???? et oui parfois on
peut pas vous donner un diagnostique, la joie d'attendre une nouvelle poussée, ou alors c'est une encéphalomiélite post infectieuse monophasique. Tout ceci pour dire que la vie, moi et ma fille
on la vie le jour le jour, les "cons" excuxez moi mais il y en des tas, tous ceux qui non rien compris à la vie et qui perde leur temps à se plaindre de futilités ont
les ignorent. Personnellement un simple rayon de soleil me fait sourire, les couleurs de l'automne me donnent toujours beaucoup de joie, mes vrais amis j'aime les voir, rire m'amuser
etc... Mais même ça on me le reproche et oui quand vous avez un enfant malade il faut toujours être triste car autrement ce n'est pas normal!!!! Et  NON ma fille et toute ma petite famille
on veut profiter et notre but c'est de faire un magnifique voyage car la vie est parfois injuste et qu'il faut profiter au maximun et arrêter de se prendre la tête pour rien, à tous je vous
souhaite du  bonheur des gros comme des petits tout est bon à prendre bisous à tous



Handi@dy 09/11/2010 19:39



Bravo à vous et merci! J'espère que votre fille sera vite diagnostiquée et aidée! :0010:



esperanza71 05/02/2010 18:17


bonjour, j'ai découvert votre blog il y a déjà quelques jours mais Mon coloc à l'intérieur de moi m'a donné quelques difficultés pour faire ce que je voulais c'est à dire vous écrire quelques
lignes.
Moi aussi on dirait bien qu'au lieu d'une quinte flush j'ai obtenu une simple paire de 2 !!! (cela aurait pu être pire j'aurai pu avoir un jeu blanc !!!)
Mon coloc s'appelle Mr TARLOV, j'ai une maladie rare et orpheline qui m'empoisonne l'existance et ayant un bol extraordinaire il se pourrait que j'ai chopé lors de l'opération une maladie iatrogène
(rare bien sur mais je commence à avoir l'habitude des trucs bizare qui me tombent dessus !!).
J'ai parcourrus votre blog et j'y ai vu que malheureusement je n'étais pas la seule qui devait se justifié d'être malade comme si cela m'arrangeait, dernièrement un de mes collègues (je suis
toujours en arret) que j'ai vu en courses (il faudrait que je change de magasin) m'a dit " C....E, il faudrait prendre un peu sur vous ! Vous ne semblez pas à l'article de la mort" Certes je ne
risque pas de mourir dans les dix secondes mais de là à me sortir un truc pareil il y a un ravin, j'ai été tellement surpris par cette façon de faire que je n'ai rien répondu (chose en soi très
surprenantes ) je déteste ces gens bien pensant qui croivent tout savoir sur tout.
Permettez vous que je mettes votre blog en lien sur le mien ?
Bon courage et peut être à très bientôt
cordialement


Handi@dy 05/02/2010 21:09


Merci Esperanza! On est nombreux et malheureusement Sarko ne donne pas assez d'argent à la recherche ni pour nous faire vivre dans des conditions décentes!
Merci de me mettre en lien, je te propose la même politesse! :0010: de courage!


le....zd83 14/03/2009 19:50

la vie et un jeux poker ou autres va savoir .....faite de beaucoup de couleur et pas que blanc et noiril y a un moment que je passer plus par ici simplement un gros bisous d'un zd83 j'ai rebatiser mon blog qui avant était zorozora bizarre non :Dkissssssssssssssssssss musical

Handi@dy :0014: 22/06/2007 19:41

Oulà merci THIBAUT, suis touchée par ton commentaire, merci!!! Bonne soirée!

thibaut 22/06/2007 19:38

un blog très émouvant et très bien écrit...je ne sais pas quoi dire, je suis impressionné par une telle force de caractère!bon courage