Humour SEP: sclérose en plaques et métaphore starwarsienne !

Publié le par Handi@dy

La saga de la guerre des étoiles (je suis plutôt fans de "Star Trek NG" et "Voyager", moi, les aliens créés me paraissant plus plausibles et moins farfelus, mais je ne bouderai pas George Lucas pour autant !) connaissant une nouvelle jeunesse grâce à la programmation intégrale sur Canal+, avec en bonus une présentation des films de fans "Je rêvais d'être un Jedi", de purs bijoux, j'ose la métaphore Star Wars-sclérose en plaques! (au boulot, avec des collègues qui sont également des amis, nous nous amusons à faire des "castings", càd à proposer un film ou une série tv, puis nous "castons", recherchant parmi le personnel qui a le physique/mental de tel ou tel rôle! Pliant! "La petite maison dans la prairie", "Urgences", "Star Wars", tout y est passé et nous avons ri comme des baleines! Certains s'étonnant ensuite d'être appelés "Charles" ou "Chubaka" (collègue gentil mais barbu et poilu), ou encore "Dr. Benton" ! Bref... Mais, revenons à nos moutons: Star Wars et la SEP, il n'y a que moi pour avoir des idées aussi tordues!
Mais oui pourtant! Nous avons là une série d'ingrédients communs qui nous permettent la comparaison! (et si c'est tiré par les cheveux, tant pis, ça m'amuse, na!)
Je me lance: un beau jour (nan, pas beau du tout en fait!) vous vous mettez à tituber comme si vous aviez trop bu: votre démarche devient raide, difficile. Et si le côté obscur de la "Force" (vitale) décide de vous happer davantage, le fauteuil roulant s'impose à vous, ce qui nous donne des roulettes comme ici: (c'est tout à fait moi, ça, je m'identifie volontiers à R2D2 (un de mes surnoms, avec "la blonde à roulettes"), sur roulettes tout comme moi, on doit faire la même taille: moi assise en fauteuil roulant et lui debout!). Dans ce cas, rien ne sert de se lamenter comme Chubaka: ! A vrai dire, la meilleure façon de combattre l'ennemie qu'est la sclérose en plaques est de positiver, de s'entourer de gens bienveillants et constructifs: telle la princesse Leïla ! Il faut ruser avec la maladie, l'apprivoiser, la dompter, en faire une compagne obligée, intime, grâce aux armes que sont les perfusions de corticoïdes, les traitements divers, la kiné etc...
Le combat est rude, épuisant, car l'ennemi est effrayant, insidieux, cruel, imprévisible, surpuissant, et il paraît invincible et infatigable, lui, sans pitié, il s'acharne ! La tentation est grande d'abandonner la lutte, de se décourager, de se rendre, attiré par le côté obscur, et de sombrer dans la déprime, le repli sur soi, la solitude...
NON! C'est décidé! Nous ne lâcherons pas l'affaire! La SEP est dans notre vie, mais notre vie n'est pas la SEP! Elle ne gâchera pas la "FORCE" vitale encore en nous et qui ne demande qu'à s'exprimer, à s'épanouir malgré les difficultés, les obstacles, handicap, douleur etc...
Alors, courage à toi, PETIT JEDI-SEP, car ta guerre est perpétuelle, quotidienne: ! Combats sans relâche pour des lendemains meilleurs, et tu vaincras: !

QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI !!!
*Réédition du 11 janvier 2007*


Publié dans HUMOUR SEP!

Commenter cet article