Témoignage APF au collège Jean Monnet. (2) autre classe...

Publié le par Handi@dy

C'était jeudi dernier. Avec notre doyenne ,et MANUE.
Je suis arrivée avec A. vers 12h20, directement du CRFC.
J'ai mangé sur le perron, la documentaliste m'a reconnue et s'est jointe à nous avant de nous conduire dans la salle 6 au rez-de-chaussée cette fois-ci!

Elle m'a interrogée sur mon métier de prof, je lui ai raconté comment je suis passée invalide...
Quand Manue est arrivée, le prof de maths des 4èmes insérait dans le lecteur de DVD celui réalisé par l'UPI des élèves handis moteurs du bahut, que nous avons déjà visionné la dernière fois. DVD qui a d'ailleurs eu de petits ratés par moments...
Les élèves, des 4ème, donc, plutôt bruyants et remueurs mais qui quand nous avons parlé, se sont tus...
MANUE a un peu commenté la vidéo, puis nous sommes passées aux présentations témoignages.
Les élèves d'abord surpris comme souvent devant les problèmes d'élocution, ont su mobiliser leur attention.
Je me suis présentée comme d'habitude, témoignant de ma SEP, et faisant part des SEP plus typiques, rémittentes, où l'on ne finit pas forcément en fauteuil. J'ai la chance d'avoir été prof, je crois, car cela met les pingouins en confiance et suscite pas mal de questions qui me sont personnellement adressées. (comment j'ai réagi quand j'ai été brutalement paralysée, quels sont les remèdes, comment a réagi ma famille, si je conduis, vie de couple, maternité, mes loisirs... Mais aussi la matière que j'enseignais...) Comme à chaque fois, je souligne leur rôle à venir, le fait que nous comptons sur eux, car nous avons besoin d'aides techniques ET humaines!
A. m'a beaucoup étonnée, car pour la première fois depuis que nous témoignons avec elle, elle ne raconte pas qu'elle est autonome et fait presque tout seule... Elle a dit la vérité: qu'elle dépendait de son inf pour le lever et le coucher, très tôt le matin et le soir, les toilettes, de sa femme de ménage qui est aussi son auxiliaire de vie sans laquelle elle n'a même pas accès à son courrier et ne peut pas sortir de chez elle!!! Qu'elle ne cuisine pas mais réchauffe au micro-ondes des plats tout prêts... Que ses voisins amis, elle ne peut les voir parce qu'ils habitent au 3ème et que l'ascenseur est trop petit pour le fauteuil...
Un élève a demandé pourquoi les voisins amis ne descendaient pas pour la voir... Bonne question! Elle a avoué qu'ils aimaient la voir mais ne désiraient pas l'aider!
"Alors ce ne sont pas des amis!" a répondu l'élève!
Du coup, sans le vouloir, A. a évoqué un sujet brûlant quand on est handicapé! La fuite des proches et des amis, pour qui un peu d'aide devient pesant. Ainsi que la solitude et l'isolement qui en découlent!
J'ai évoqué les SEPiens qui, si incompris de leur famille, en souffrent aussi!
J'ai parlé de la rémission, qui étonne quand on passe de la marche au fauteuil et vice versa!
Un élève a demandé de quoi on vivait. On a parlé de la retraite pour invalidité quand on a travaillé comme moi, et de l'AAH, très faible revenu!
On a eu d'autres questions du genre comment on s'habille... on a répondu en détails. C'est une classe de sport études football, comme la dernière fois!--->Témoignage APF au collège lycée Jean Monnet.

Avant de les quitter, les infs présentes toutes deux ont proposé un projet à conduire avec nous l'an prochain: soit en arts plas, genre une fresque à réaliser ensemble, handis et valides, soit un parcours en ville en fauteuil roulant, sous ma direction, comme quand j'ai mis mes élèves en fauteuil!
 
-->PROJET HANDICAP dans ma ville: je colle mes d'jeun's et mes collègues en fauteuil roulant! DIAPORAMA!
Le détail reste à définir, mais les élèves ont été enchantés, ont même proposé qu'on prenne sur les heures de maths (le prof a ri jaune!) Pas fous les pingouins, dès qu'il s'agit de rater des cours, ils sont partants!

Encore un témoignage réussi, des jeunes rendus plus conscients et sensibles... Plus responsables aussi. C'est mon nouveau taf, d'éduquer à la citoyenneté et à l'humanité ces jeunes, raison pour laquelle je classe ces articles sous "mon taf"!
Je re réjouis de retrouver cette classe l'an prochain pour un projet plus concret de mise en situation de handicap, pour les 50 ans du collège-lycée! On médiatisera!

Mardi on retourne témoigner à Wasselonne... ;) Le lundi qui suit on est attendues au CMCO (centre médical de chirurgie obstétrique)

rangee-de-galets.gif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tiot 19/02/2011 23:25



salut


j'espère que tu passeras un bon dimanche



Handi@dy 20/02/2011 18:54



merci!



christine 12/06/2009 23:34

Tu me diras à quelle heure tu vas au CMCO - je travaille à 2 pas de là et selon le moment, je pourrais peut-être m'échapper pour te dire un petit bonjour rapide.

Handi@dy 13/06/2009 11:35


Cool! Je préciserai sur la cbox deux jours avant! Me réjouis!
:0010: