Projet et témoignage APF au lycée agricole d'Erstein avec vidéos!

Publié le par Handi@dy

Je vous ponds enfin (!) l'article!!!
Des élèves de BTS avaient contacté MO et l'APF pour qu'on les aide à monter leur projet, à leur initiative, le projet, et non à celle des profs, j'aime!
Les élèves concernés étaient venus chez Ma., puis à l'APF où nous avons fignolé le concept. Il s'agissait pour eux de sensibiliser leurs camarades au handicap. Il faut savoir que le lycée dit "agricole" est un lycée professionnel avec post bac qui ne prépare pas aux métiers de l'agriculture (j'ai dit au proviseur de changer de nom, ça trompe!) mais aux métiers d'aide à la personne, auxiliaire de vie, puériculture etc... On y apprend aussi la nutrition, le bio... voire la botanique un peu...
Une majorité de filles, donc!

Au départ, j'ai un look waika handi, il pleut!Hommage au "WAIKA" de Dany Boon!
A l'arrivée à Erstein, les élèves sont là. Une rampe d'accès existe, mais elle est raide! Ils ont préparé toutes sortes d'activités autour des différents handicaps, les ateliers des sens (vue, odorat, goût, audition, toucher), un jardin sensoriel derrière le lycée, et une expo sur le handicap et l'association LIBRE qui emmène les handicapés en montagne en joëlette ou en parapente etc... Pour finir ils ont invité un jeune homme sourd, ADAMO (pas le chanteur!), qui nous a donné un cours de LSF (langue des signes française) et qui a fait une démonstration de danse hip hop fabuleuse avec son ami interprète et des élèves. Un grand moment.
Mais on a commencé par se présenter comme d'habitude, avec Ma. Accompagnées de MO, c'était chouette! J'ai appris deux trois trucs que j'ignorais sur l'histoire de la SEP de MO! Les élèves sages, scotchés et très timides... Quand j'ai demandé qui avait un membre de famille, ami, voisin ou autre handicapé, la plupart des doigts se sont levés! Ce qui explique le peu de questions! On a eu des questions sur comment on a réagi au début de la maladie et du handicap, le regard des autres, et une question sur le suicide, l'euthanasie. On a répondu de façon équilibrée, nous qui aimons la vie!
Une des élèves a une amie SEPienne qui a une mamie, maman soeur et tante SEPiennes! Les SEP familiales, ça existe, même si ça reste rare! A Erstein, il y a beaucoup de SEP! Son amie hésite à fonder une famille. Je lui ai dit de l'encourager à vivre normalement. (sa maman marche encore) et lui ai fourni l'adresse de notre sclerose pour qu'elle témoigne, ainsi que mon blog!

 



Puis on a rencontré quelques profs.
Les élèves avaient rédigé une charte (voir diaporama) qu'ils ont fait signer à leurs camarades, ça nous a impressionné! La charte ira à la mairie d'Erstein via MO! Une amie de MO, journaliste ex instit, nous a interviewées et prises en photo. Ce qui a donné lieu à un article avec photos dans les DNA supplément local Erstein (voir diaporama).

Puis, repas de midi: avant, rencontre avec le proviseur. Puis, salade en entrée, steak frites, dessert. Super discussions à table avec le bénévole et une élève croyante qui part à Lourdes et à Thésée.
J'ajoute
qu'A., notre nouveau bénévole, est un des hospitaliers qui m'avait emmené à Lourdes, sacrée surprise!!! J'ai raconté mon voyage non miraculeux!
Lourdes: le miracle qui n'a pas eu lieu! Quoique...(partie 1)

Lourdes: le miracle qui n'a pas eu lieu! Quoique...(partie 2 suite)

 

Lourdes: le miracle qui n'a pas eu lieu! Quoique...(fin)
Puis nous avons exploré le travail excellent des élèves de BTS: ateliers des sens, et dans la cour, parcours fauteuil avec obstacles pour simuler des trottoirs, des pavés.Un élève qui fait du rugby a même réussi à s'écorcher le genou, ce qui prouve qu'évoluer en titine n'est pas de tout repos!
Les ateliers mémoire étaient très bien: mémoriser des objets sur la table, puis recouverts d'un tissu, les réciter. Objet intrus parmi d'autres, atelier cognitif. Atelier audition avec différentes cloches, décibels. Odorat avec liste d'arômates à reconnaître, en QCM. Le toucher, reconnaître des objets au palpé!

Puis, nous avons reçu Adamo, jeune métis beau comme un dieu et non-entendant, qui nous a donné un cours de LSF! Excellent prof, il nous faisait répéter, puis "converser" entre nous! Il nous a parlé d'un sourd aveugle, et nous avons compris toute la difficulté de communiquer quand on a plusieurs handicaps sensoriels. Mais lui, optimiste, disait que tout est possible (on tape des signes sur la main)!
Ca a fini en démonstration de danse hip hop, la passion d'Adamo (voir vidéos, compagnie ART'SOURDS) qui "entend" non pas le son de la musique mais en ressent les vibrations. un
grand moment!


J'ai adoré cette journée qui fut épuisante pour moi. Les élèves ont fait un boulot du tonnerre! Il y a le site du lycée ici: CLIC!
et un blog peu mis à jour sur over-blog là: CLIC
les vidéos: Art'sourd se produit en Alsace, tâchez de les voir, ça vaut le coup!

Commenter cet article

Christine 24/05/2009 12:15

com de CHRISTINE effacé par erreur hier soir sur mon iphone, au lieu de valider!Je copie-colle l'avis mail:"Vous donnez beaucoup de vous mais vous faites de bien belles rencontres lors de ces témoignages. Certains établissements scolaires ont une réelle volonté de s'ouvrir et d'ouvrir les mentalités des élèves. Mais ça, on le voit beaucoup moins dans les médias que ceux où règne l'agressivité, le racket et la violence...En tout cas, c'est manifestement là qu'est ta place actuellement... loin, très loin des magouilles des petits chefs de ton ex-bahut ! "

Handi@dy 24/05/2009 13:07


Tu as tout compris: oui, ces rencontres sont belles et humainement je me sens bien plus riche! Les échanges valent de l'or. En plus on vous fait partager nos
nouveaux contacts, comme la compagnie art'sourds qui est à voir!
Non, l'école ne se résume pas aux magouilles d'un petit chef harceleur ni à la violence ou à l'arrestation de petits enfants de primaire!
L'école est un endroit sacré qui doit être protégé: on y forme les adultes et citoyens de demain!!! Un vrai challenge pour la prof que j'étais, et le challenge est encore plus grand maintenant!
:0010:


Catgirl 24/05/2009 08:34

je trouve cela bien, de faire ces témoignages, il serait intéressant d'en faire d'autres, je veux vous la sep, mais aussi des gens qui viendraient témoigner sur leur travail pour donner la conscience des choses aux enfants et ados, et puis sur ceux qui ont vécu la guerre etc ...pour que les enfants / ado / jeunes adultes acquierent un esprit critique, des faits qui les fassent réfléchir par eux-mêmes loin des idées reçues et véhiculées par les médias.bisous Ady

Handi@dy 24/05/2009 13:02


Tu as bien raison, ça devrait venir de l'école elle-même, mais on y fait la chasse aux dj'eun's depuis peu, pas le temps d'inviter des gens intéressants!
Certains collèges et lycées invitent des assoces humanitaires, comme je l'ai raconté dans un autre de mes témoignages école. J'en ai déjà fait pas mal, faudrait que je compte...
L'esprit critique se perd depuis 2 ans, avant déjà il n'était guère développé! En septembre on ira aussi en primaire, je me réjouis! J'emporterai mes barbies en fauteuil, surtout celle qui fait du
cycle de compète comme Joël Jeannot! :0010: