Témoignage APF au CES du RIED.

Publié le par Handi@dy

Ce sera mon dernier article perso du jour, le repos s'impose malgré les articles en retard!

Donc, je suis au CRFC, assise sur l'alèse du fauteuil, et je me dirige vers l'accueil où l'employé est débordé et me fait attendre plus d'une demi-heure. j'étais censée vite passer, puis acheter un sandwich, me faire confirmer que je ne sens pas l'urine (!!!L'urine a traversé mon pantalon comme une bombe à eau! Clap! Mais pas d'odeur, ça arrive, ouf!) j'avais un déo sur moi aussi.
Bref, ça traîne, je n'ai pas le temps d'acheter à manger, le GIHP arrive et zou, je remets le planning du centre, plus facile de m'emmener directement au CES pour eux, où j'arrive à midi vingt!!! Rdv à 13h45!!!

Bon, je sors ma bouteille d'eau et mon iphone où j'ai une application "aroundme" qui permet de savoir où sont des commerces de proximité! Magasins, pharmacies, stations essence, bars, restaus etc... Tout est loin! (c'est exprimé en mètres et il y a un système GPS avec plan des rues!) sauf une station Elf où je me dis que je vais trouver à manger avec de la chance. J'interroge un passant qui me dit que Elf est fermé depuis peu et qu'il me faut aller au centre commercial qui est bien plus loin! En fauteuil, on oublie! Je demande à d'autres passants plus optimistes et finalement me mets en route. plus j'avançais et plus j'avais l'impression que le centre s'éloignait! Je tombe sur une femme, Michèle, qui promène son chien, un golden caramel "Maya" et qui, mise au courant du problème, propose de m'amener et de me ramener ensuite au collège. J'accepte. Elle a tout son temps. Chouette!
Au centre commercial, fermé!!! Elle me pousse jusqu'au snack turc le plus proche où je m'achète un döner.
On repart, je lui parle de Swan, le golden de ma collègue.
Au collège, je la remercie chaudement, j'adore ce genre de rencontre inattendue où les gens nous aident et où se tissent des liens positifs. Elle m'a parlé du quartier qui n'a pas bonne presse en ville et d'où proviennent la plupart de mes anciens élèves. Du collège aussi. ELLE y est bien! Comme quoi!

J'entame mon sandwich et MANUE arrive en avance. Je lui file un petit  gâteau acheté en "dessert". On attend l'heure.

C'est la journée "Santé et Citoyenneté" et on fait partie des assoces conviées comme le NID, une assoce de foot, l'armée... (quel rapport avec la santé?)
Nous sommes accueillies au bâtiment administratif par l'organisatrice, plus tard par la Principale du collège. On nous installe dans une superbe salle moquettée avec de belles chaises rembourrées. On nous annonce qu'à mi témoignage des deux groupes, il y aura un pot en salle des profs.

On attend le premier groupe de 6èmes-5èmes.
Un peu timides. 2 bavardes. On témoigne comme d'hab, de l'intérêt croissant dans les regards mais peu de questions à la fin. Surtout de quoi on vit et comment on fait au quotidien.

Pause et prise du "pot", càd un café.

Je reconnais un collègue déjà vu en réunion d'examens, maths je crois. Lui n'a pas l'air de me remettre.
Les profs aussi sont timides!

Seconde étape: 4èmes-3èmes. Là, avec un prof dynamique quiprend des notes. On aura beaucoup de réactions et d'échanges. MANUE qui dit toujours que le handicap de naissance est plus facile à vivre se fait "relativiser" par une élève qui dit qu'il vaut mieux avoir eu la possibilité de vivre une fois au moins la normalité. Vrai aussi, ça se discute, pas simple! Certains élèves hochent la tête quand je demande s'ils ont entendu parler de la sclérose en plaques. Ils connaissent un peu. On parle un moment de nos activités de loisirs, je dis que, comme on peut le voir à mon physique, je suis une grande sportive (éclats de rire) qui pratique à l'APF du do-in, qi-gong et taï-chi pour handis, je précise que ce sont des auto-massages (rires gras, âge bête lol) et des arts martiaux asiatiques qui suppriment mes douleurs. J'explique qu'une de mes amies SEPienne attend avec impatience les cours de coups de pied, = de poing pour nous, car on les donne dans les parties intimes masculines d'un éventuel agresseur, et qu'elle aime ça! Rires! La douleur est une autre question. Je réponds précisément. Puis on me demande comment le vaccin anti HB peut provoquer la SEP plus tôt, j'explique qu'il y a dans les vaccins du mercure et de l'aluminium, ça fait des ratés et provoque des réactions auto-immunes qui déclenchent des maladies neurologiques ou neuromusculaires.
On parle encore des animaux aides, des chiens notamment. Les élèves connaissent. Je parle de mes piafs, re rires!
Le prof prend la parole après qu'on ait transmis aux élèves nos voeux qu'ils sachent accueillir la différence, le handicap, avec bienveilllance, et être des citoyens qui intègrent tous.
Il habite à côté du centre pour handis adultes où vit MAURICE et croise dans les magasins de nombreux handis en fauteuil dont des SEPiens! Là ça devient intéressant! Elèves scotchés. Il dit que le handicap peut toucher n'importe qui n'importe quand, qu'après, confier à la caissière son porte-monnaie, ce n'est pas simple. Je précise qu'il y a aussi les handicaps provisoires, foulures, pattes et bras cassés, qu'il y a l'âge, la grossesse qui font que les marches gênent aussi. C'est un prof de maths physiques, je l'aurais parié: il a écouté avec attention ma comparaison des nerfs avec des fils électriques.

Il précise que certains des objets avec lesquels il travaille en électricité sont fabriqués par des handicapés en atelier protégé et de très grande qualité. là encore, les élèves tendent l'oreille!

On finira dans la bonne humeur.

Puis on nous oriente vers une grande salle de réunion où nous attend un buffet, alors que les cours sont finis. Quelques parents sont invités, des profs, le personnel, le politique local (nous sommes à BISCHHEIM).
On mange, on boit le cocktail sans alcool aux fruits exotiques (journée santé oblige), on écoute le petit discours de la Principale qui nous remercie et nous dit à l'an prochain.

MANUE partie car son aux de vie l'attend, j'échange encore un peu avec le collègue de maths (sur le waika de Dany Boon car je mets le mien, il pleut, qui ne me protège pas non  plus, il s'avère que le prof et moi avions le même waika imitation K-way, celui du "pauvre", ados, qui protège encore moins bien que le vrai!!!) et pars à mon tour. Le GIHP tardera un peu mais je serai occupée à écouter ma zic sur mon iphone.

Encore un excellent témoignage! Purée que j'aime ça! Encore deux récits à venir prochainement!

Commenter cet article

Kléolia 19/04/2009 21:53

Sublime journée ! Ce devait être épanouissant...Ravie pour toi ! 

Handi@dy 20/04/2009 11:17


Ces témoignages le sont toujours car je redeviens prof, mais prof d'humanisme, de solidarité, d'entraide, de compassion. J'ouvre les esprits, je forme des
citoyens respectueux des gens, de l'environnement et HUMAINS. Un régal! :0010: