Encore la SEP...Lokomat avec photo!

Publié le par Handi@dy

Sur prnewswire.co.uk:

"

Merck Serono et Fast Forward LLC annoncent leur collaboration pour accélérer le développement de traitements de la sclérose en plaques

 

GENEVE, Suisse, March 18 /PRNewswire/ --

- Merck Serono et Fast Forward vont associer leurs efforts pour accélérer la recherche et développement dans le domaine de la sclérose en plaques en consacrant jusqu'à 19 millions de dollars au financement de projets de recherche prometteurs " (...)

Sur 24h.ch:
"

Un robot permet de réapprendre à marcher

SANTÉ | Atteint de lésions cérébrales, le patient peut réapprendre la marche grâce à un appareil thérapeutique innovateur acquis par l’Institution de Lavigny.



© STÉPHANE ROMEU | Gérard Simon (à g.), directeur de l’Institution de Lavigny, et Gery Colombo, l’inventeur, autour du robot baptisé Lokomat.


LAURENCE ARTHUR | 18.03.2009 | 00:03

L’Institution de Lavigny était fière, hier, de présenter un robot dont le fonctionnement s’apparente à une plate-forme Wii de la rééducation: un nouvel équipement technologique appelé Lokomat qu’elle est la première à expérimenter en Suisse romande.

Précisément, le patient est assisté d’un squelette métallique externe robotisé qui soutient le poids corporel et permet de réapprendre la marche sur un tapis roulant tout en étant projeté dans un espace virtuel par l’intermédiaire d’un jeu sur un écran. Un autre modèle a été conçu afin de rééduquer plus spécifiquement le bras.

«La personne est plus concentrée sur l’action, elle ne bavarde pas avec le thérapeute du temps qu’il fait et cela permet d’augmenter l’efficacité de l’exercice», commente Gery Colombo, ingénieur en biochimie et inventeur de la machine. Le patient doit ramasser des pommes pour les mettre dans le caddie sur l’écran, ou, marchant dans un pré, éviter les chiens et s’approcher des moutons. Son avatar est représenté dans un décor virtuel en 3-D.

Cet appareillage est destiné aux patients victimes d’une attaque cérébrale, de sclérose en plaques ou d’un traumatisme crânien suite à un accident. «L’avantage de ce système est de permettre une rééducation plus précoce encore, ce qui est une des clés du succès de la réadaptation», apprécie le
Dr Pierre-André Rapin.

Les résultats montrés au cours d’un film vidéo sont probants. Les patients apprennent une marche mieux équilibrée sur chacune des deux jambes et en un temps plus court.

200 dans le monde
Dix appareils similaires sont utilisés dans des centres spécialisés en Suisse alémanique, 200 ont été vendus dans 40 pays depuis 2001, année du lancement de leur production. Les exemplaires acquis à Lavigny, un par modèle, coûtent au total 427 000 francs.

Pour l’instant, l’Etat n’a pas encore donné sa décision liée à son soutien financier, mais, au pire, l’Institution imagine une campagne de recherche de fonds privés.

Le public est invité à découvrir ces instruments technologiques samedi prochain, de 13 h à 16 h, lors de portes ouvertes organisées par l’Institution de Lavigny dans le cadre de la Semaine du cerveau.

"





 

Commenter cet article