Autres news APF!

Publié le par Handi@dy

Annonce de l'augmentation de l'AAH : L'APF révèle les vrais chiffres !

Date : 25 février 2009
Thème :
Positions, réactions et revendications de l'APF

Dans un communiqué de presse daté d'hier, Brice Hortefeux affirme qu'un de ses objectifs est la citoyenneté des personnes handicapées "grâce à la revalorisation de l'allocation aux adultes handicapés (AAH), pour permettre aux personnes handicapées de disposer de ressources décentes pour vivre : l'AAH augmente de 54 euros dès 2009."

Non seulement cette annonce n'est en rien une nouveauté mais en plus, de la façon dont elle est présentée, elle pourrait laisser croire que les personnes en situation de handicap vont bénéficier d'une augmentation supplémentaire de 54 euros de leur AAH en 2009. Or, au regard des orientations actuelles du gouvernement, ce ne sera pas le cas.

En effet, voici un extrait du dossier de presse de Valérie Létard présentée le 11 février dernier : "Conformément aux engagements pris par le Président de la République, une revalorisation de 25 % en cinq ans a été initiée, ce qui représente un effort de 1,4 milliard d'euros. Fin 2009, l'AAH atteindra 682 euros, soit, chaque mois, 54 euros de plus que début 2008."

Valérie Létard précise donc bien que les 54 € ont été prévus et sont calculés à partir du montant de janvier 2008.

On peut aussi préciser que, selon un tableau officiel du ministère montrant l'évolution prévue de l'AAH, le chiffre exact de l'augmentation de l'AAH à la fin de l'année 2009 sera seulement de 29 € ! (chiffre entre septembre 2008 - la dernière augmentation en date - et septembre 2009).

***MON GRAIN DE SEL: le gouvernement ose mentir sur ce qu'il fait pour nous!--->

Le guide Vacances 2009 est sorti!

pré vert en été : couverture du guide vacance 2009 de votre magazine Faire Face Chaque année, votre magazine Faire Face vous offre l'opportunité de préparer vos vacances suffisamment à l'avance, agrémenté d'astuces et de conseils pratiques, pour qu'elles soient réussies!
Cette année, encore, vous ne serez pas au bout de vos surprises, pour le commander,
cliquez ici .

 



Carton vert carton vert

Pour une télé du réel

Est-ce l'effet Obama ? Les députés ont adopté fin novembre l'amendement du député UMP Frédéric Lefebvre au projet de loi sur le nouveau service public de la télévision, qui stipule que France Télévisions doit "refléter dans sa programmation la diversité, notamment ethnoculturelle, de la société française et veiller à engager une action adaptée pour améliorer la présence de cette diversité dans les programmes". Une récente étude du Conseil supérieur de l'audiovisuel (1) a en effet montré que les "non-blancs" étaient sous-représentés dans les programmes télévisés. Ils ne représentent que 8 % des personnages apparaissant dans les publicités et 11 % dans les sujets “France” des journaux télévisés ainsi que dans les fictions françaises. Et seuls 7 % des présentateurs et animateurs. Dommage que cette étude ne se soit pas également intéressée à la présence des personnes en situation de handicap à l'écran. Il suffit de passer quelques heures devant le petit écran pour s'apercevoir qu'elles sont également très peu représentées. Sauf à se planter devant France 2 le premier week-end de décembre... consacré au Téléthon ! Jean-Marie Barbier, président de l'APF, a donc écrit aux parlementaires, le 25 novembre, pour leur demander de profiter de l'examen de ce projet de loi pour imposer aux chaînes de mieux prendre en compte les personnes en situation de handicap à tous les niveaux : comme spectateurs sur les plateaux, participants à des jeux télé, comédiens, présentateurs, témoins, etc. L'amendement de Frédéric Lefebvre, qui insiste surtout sur la diversité "ethnoculturelle", n'y répond que très partiellement.

(1) Représentation de la diversité dans les programmes de télévision – Éric Macé.

Article tiré du magazine ''Faire Face'' n°671 (janvier 2009)

Franck Seuret


Carton rouge carton rouge

Les traquenards du Gaumont Rennes

La palme de la déception est décernée par les personnes se déplaçant en fauteuil roulant au nouveau complexe cinématographique Gaumont, ouvert le 4 novembre dernier esplanade Charles de Gaulle à Rennes (Ille-et-Vilaine). Ses 13 salles high tech, offrant au total 2 800 places, sa décoration signée Christian Lacroix, avaient de quoi séduire les cinéphiles. Le public à mobilité réduite a vite déchanté. À l'entrée, pas de porte à ouverture automatique mais de lourds doubles battants difficiles à manoeuvrer seul. Au sol, la moquette freine les fauteuils roulants manuels. Une signalétique défaillante ne permet pas de se diriger à coup sûr vers les caisses (ni d'ailleurs vers les toilettes). Et encore moins de repérer le guichet surbaissé. Autre mauvaise surprise arrivé là : la personne en situation de handicap a droit à un tarif réduit, mais pas son accompagnateur, même si sa présence s'avère indispensable. Dans les grandes salles avec accès par le fond, les personnes en fauteuil se trouvent parfaitement installées sur une plate-forme spacieuse à distance idéale. L'accompagnateur peut s'asseoir à proximité. Mais dans le reste du complexe, les mêmes personnes sont placées devant le premier rang. Et elles ont le nez sur l'écran dans trois salles. Ces fautes de conception inadmissibles incombent à Christian de Portzamparc, architecte à qui Rennes doit aussi Les Champs Libres, équipement culturel tout à fait accessible, lui. Des plans du complexe ont été présentés au printemps 2008 au groupe de travail “accessibilité” du collectif départemental “Handicap 35”. Invité à visiter les lieux peu avant leur inauguration, ce groupe avait signalé les défauts du hall d'entrée. Mais seule une salle bien adaptée lui avait été montrée !

Article tiré du magazine Faire Face n°672 (février 2009)

Jean-Louis Rochon

Publié dans APF & APF-SEP

Commenter cet article

bunny le chti 27/02/2009 08:34

salutben les veiux les augmentations elles sont passées à la trappe enfin il parait qu'on est pas productif ?ben ouais tu donnes pendant 40 ans et puis après il faudrait que tu disparaisse Ca me rappelle un film , l'âge de cristal , où tout les gens disparaissaient à 30 ans ?On va bientôt nous donner une arme pour nous trucider si ca continue!Enfin y a plus pire que nous les vieux! Bonne journée

Handi@dy 27/02/2009 13:53


Alors imagine les vieux malades et handicapés! J'en connais plein, aux sorties loisirs je les croise! C'est la grosse misère! BIZ!


Catgirl 27/02/2009 06:51

tiens, cela me fait penser que mon apl a doublé et au final, je paye a peine moins ... il faut que je regarde de combien mon loyer a augmenté en réel ... parce qu'en réelle, mon loyer n'a baissé que de 15 euros, alors qu'il aurait du baisser d'environ 25 eurosdonc je dois mettre mon nez la dedans ...puifbref bisous à toi

Handi@dy 27/02/2009 13:50



Il faut tout recompter et vérifier CAT, il y aura d'autres entourloupes! On se dit que les handis n'y verront
rien, or ils ont vu et l'APF a réagi de suite! :0010:



maryline88 26/02/2009 18:30

l'augmentation est de 2,2% en avril et 2,2% en septembre 2009 et chaque année comme ça

Handi@dy 27/02/2009 13:49


Oui Maryline, donc descahuètes! Suis contente d'avoir pu bosser avec mon handicap, même si ce n'est pas assez!
BIZ!


christine 26/02/2009 18:27

A propos des "non-blancs" - le terme est élégant - : mes fils ont observé que dans les séries télé américaines, c'est toujours le personnage du black qui va mourir le 1er, de manière plus ou moins cruelle... En France, je suppose que la série "Joséphine Ange Gardien" avec Mimi Mathie doit remplir tous les cotats de personnes "non-grandes" pour les siècles à venir !Du côté des handis, il me semble qu'il y avait eu tout un psychodrame autour d'un candidat qui s'était vu refusé l'accès à une émission de jeu (plutôt les Chiffres et les Lettres, que Koh-Lanta, faut pas exabuser non  plus...) pour des raisons de sécurité sur le plateau.Par contre, quand Ségolène verse une larme sur les "personnes en situation de handicap", on se débrouille toujours pour qu'il y ait un handi au 1er rang... cherchez l'erreur...Ma suggestion à l'APF : à chaque inauguration de bâtiment public, obliger l'architecte et/ou le concepteur à faire le tour de la structure en fauteuil roulant !

Handi@dy 27/02/2009 13:47


Bien vu! Oui, pour les blacks, ça m'avait toujours frappée aussi!  Ya pas de
smiley black, je m'insurge grrr! Le passage de Ségo, j'avais fait un article dessus ici:
Tu as mille fois raison pour les architectes! Mais on n'a pas le droit de les forcer, même nous! :0010: