Les SAMSAH, une alternative à l'hôpital et au centre!

Publié le par Handi@dy

Lu il y a quelques jours sur: http://www.bienpublic.com/actu/region/20090128.BPA2780.html
mercredi 28 janvier 2009

Offrir une vie sociale satisfaisante

Le SAMSAH maintient les adultes handicapés à domicile

Les adultes en situation de handicap peuvent désormais bénéficier d'un nouveau service, le : « SAMSAH ». L'objectif du SAMSAH, qui a obtenu un agrément pour 20 personnes, est de permettre à des personnes lourdement handicapées de bénéficier à leur domicile d'un soutien médico-social plutôt que d'être orientée vers une maison d'accueil spécialisée.
Ce nouvel outil, créé en 2008, est le fruit d'un partenariat avec la Mutualité Française qui en assure la gestion, l'Acodège et les Papillons blancs. Les trois entités se sont associées afin d'allier leurs compétences. L'accompagnement du SAMSAH auprès des personnes se définit autour de plusieurs objectifs décrits dans un projet individualisé qui est établi en collaboration avec la personne handicapée :
- une aide à la mise en place des aides techniques et humaines nécessaires au maintien de la personne dans son environnement de vie habituel,
- une aide pour la recherche d'activités de loisirs ou d'occupations,
- une aide à une insertion professionnelle adaptée, un soutien à la gestion administrative et la gestion d'un budget,
- une aide à la mise en place et au maintien des interventions de soins à domicile,
- un soutien au quotidien et dans la formation pour les proches.
A l'occasion de la présentation à la presse de ce service, les intervenants (1) ont insisté sur la qualité de l'accompagnement. Il se concrétise par une présence régulière et un accompagnement individualisé au domicile de la personne.
Un travailleur social est garant du projet dans tous ses aspects. L'organisation des soins se fait en accord avec le médecin traitant (services de soins infirmiers à domicile, médecin, coordinateur, plateaux techniques), permettant un suivi médical pérenne et cohérent. La recherche de partenaires de droit commun susceptibles d'intervenir au domicile est un autre volet important de l'accompagnement (aides ménagères, télé assistance, petits travaux, médecins traitants, kiné…). Des activités à l'extérieur du domicile sont également envisageables (centres de loisirs, employeurs, club de loisirs, associations de village…).
Le financement est assuré par le conseil général pour la partie fonctionnement et par la direction des affaires sanitaires et sociales pour la partie soins. Il est à noter, qu'aucune participation financière n'est demandée aux personnes prises en charge. La structure est composée d'un directeur, d'un chef de service, d'un médecin coordinateur, d'éducateurs spécialisés, d'un pyschologue et d'une secrétaire. Les trois antennes existantes : Semur-en-Auxois, Chenôve, Beaune permettent l'intervention sur l'ensemble du territoire.
Renseignements auprès de la SAMSAH, 14 C, rue Pierre de Coubertin à Dijon. Tél. 03.80.30.00.20. Fax 03.80.29.08.57.
(1) Michel Martin, président de la Mutualité française Côte-d'Or-Yonne (MPCOY) ; Ezio Casagrande, directeur pôle Personnes handicapées mutualité ; Natacha Monnot, directrice du pôle Personnes âgées de la MFCOY ; Yves Bertholon, directeur du Samsah ; Geneviève Avenard, directrice générale de l'Acodège ; Philippe Chaussade - président des Papillons blancs, Jacques Berthet - directeur général des Papillons blancs ; Jean-Yves Buffot, solidarité famille (CG21).



(Pour être admis, la personne doit résider en Côte-d'Or.) Elle doit bénéficier d'une notification SAMSAH avec reconnaissance de son handicap prononcé par la Commission des droits de l'autonomie des personnes handicapées présentant des pathologies lourdes (IMC, sclérose en plaques, myopathie, traumatismes crâniens, prothèses lourdes…). La personne doit accepter les interventions médico-sociales à domicile.


***MON GRAIN DE SEL: je suis bien placée, puisque je suis suivie à domicile par une structure SAMSAH à Strasbourg, depuis le 28 décembre 2007!!!
Je n'aurais jamais pu rentrer à domicile sans le samsah, puisque j'avais de graves escarres sous la plante des talons, qui avaient besoin de soins réguliers!
Avant, j'étais autonome à 100%!
Hormis le fait que je dois à la structure de m'avoir permis de quitter l'hôpital, il est bon que je fasse un bilan du service (lire ma catégorie 'ma dépendance" pour tout savoir sur ma vie depuis le SAMSAH!). Très globalement, j'en suis contente. Si l'on rentre dans les détails, je précise qu'on m'a bien demandé une participation financière: je dois financer les gants des infs et de l'aide soignante, le produit pour qu'elles puissent se nettoyer les mains!
L'inf, la seule, de la structure, était gravement incompétente, elle niait mes douleurs (j'avais eue une escarre jusqu'à l'os et j'ai de l'ostéoporose très avancée, c'est très douloureux lors des tansferts!!!) et rouvrait volontairement mon escarre au bistouri quand celle-ci venait de fermer, sans consigne ni autorisation médicale! L'horreur! Elle n'ose pas contacter le médecin pour ne pas la déranger! Le médecin et le directrice sont intervenues, elle a été sermonnée, est surveillée, n'a plus le droit de s'occuper de moi, mais elle y travaille toujours, malgré des plaintes d'autres patients! Le samsah a du mal à recruter, alors la dirlo ne peut pas faire la difficile! Il faut être un malade qui sache se défendre!!! Je n'ai pas porté plainte, car la structure est installée dans les murs de mon apf...
Pour les aides humaines, il n'y a eu que brièvement une aide aux loisirs qui est partie finalement! Mes loisirs et plannings toubs, c'est moi qui les gère, ainsi que mon courrier, mes courses etc... Au début, la toub m'a aidée pour l'aide ménagère provisoire, mais c'est moi seule qui ai trouvé et recruté une assoce pour ma femme de ménage, mon auxiliaire de vie et mon homme de main!
La neuropsy est très bien et m'a beaucoup aidée, l'aide soignante aussi. Ce sont des infirmiers libéraux qui interviennent pour les soins quand il y en a. Ils sont géniaux, 2 gars, 2 nanas.
L'ergothérapeute est gentille, mais trop jeune et incompétente: j'ai un lit beaucoup trop haut sur lequel je ne parviens pas toujours à me coucher, alors je passe le nuit en fauteuil sans dormir, à me massacrer mon dos et ma hernie! J'en ai passé des nuits blanches! Et des journées à me tracasser et à pleurer en pensant à l'heure du "coucher" qui est déjà une épreuve sans le lit! Il faut me changer, me nettoyer, prévoir tout le matériel de la nuit et du lendemain etc...
Un ami de mon groupe SEP est lui aussi suivi depuis peu par le samsah. L'ergo lui a commandé un lit trop court et trop étroit!!!!! Il dort en chien de fusil (pas bon car il souffre de spasticité!) et risque de tomber du lit chaque nuit! L'ergo n'a aucune autorité et n'obtient donc pas qu'on nous remplace le matériel naze qu'elle a commandé! Pour mon cas, ça devrait se régler prochainement, j'ai dû menacer de procès! Quelle guigne!
Donc, le samsah, structure d'aide médico sociale pour adultes handicapés, dans l'absolu, c'est très bien et je ne regrette que les interventions de l'inf et certaines de l'ergo! Mais il faut dire que je suis très... PATIENTE!



Commenter cet article

Catgirl 01/02/2009 12:59

disons que l'idée est bonne mais que parfois le personnel en place est dépassé, incompétent ou pas forcément à sa placece qui est particulièrement regrettablebisous ma belle

Handi@dy 01/02/2009 19:56


Exactement! Et puis il y en a de plus consciencieux que d'autres! Là on a une équipe 100% féminine, je trouve cela déplacé et déséquilibré! Dépassé, mon samsah ne
l'est pas, ils n'ont que 12 patients!!! Mais l'inf est, aux dires des collègues, inapte et dépassée même par des choses simples! ELle abuse de café fort! Elle oublie tout, ne prend pas de notes, se
trompe, confond, fait des erreurs de planning parfois fâcheuses! Il y a les qualités professionnelles qui dépendent de la personne humaine qu'on est! Pour se mettre à dos mon kiné et les infs
libéraux, il faut avoir de gros problèmes! BIZ!


Philippe 01/02/2009 01:56

bonne nuit

Handi@dy 01/02/2009 19:51


Merci Philippe! J'ai du mal à me coucher seule, alors ton "bonne nuit" est bienvenu! @mitiés!


aurelie 31/01/2009 23:00

coucou ady...je viens de voir ton com, je ne passe plus souvent par ici...j'arrete le resto, plus de clients et surtout un bébé en route pour juillet mais à mon age hein, c'est plus trop une partie de plaisir...je suis crevée...donc oui des vacances, mais forcées..!mes oiseaux vont bien, ils vont avoir leur propre maison dans le jardin, j'espère que ça fera comme moi, pleins de bébés..!il faudra que tu vienne voir ça, quelques jours de vacances devraient etre possible..? en tout cas je souhaite de tout coeur faire ta connaissance un jour, pour de "vrai"...bon courage et gros bisous...

Handi@dy 01/02/2009 19:50


Désolée pour ton restau, j'y serais venue si j'avais eu l'occasion! La situation actuelle de nos compatriotes ne les pousse plus à sortir! La crise a bon dos!

La nouvelle de bébé est une chose super réjouissante, je te dis bravo!!!
Tes pioupious sont encore plus pourries gâtés que les miennes! merci pour l'invite! Je suis encore loin de pouvoir voyager et aller quez quelqu'un, mais j'y travaille! BIZ future maman!


chriscraft_ 31/01/2009 18:45

BIEN LU TOUT ENCORE UNE FOIS TON ARTICLE ET JE VOIS QUE TOUT N4EST PAS ROSE  AVEC LE SAMSAH QUE JE NNE CONNAIS PAS POUR TON PROC2S GARDE BIEN LE MAXIMUM DE PREUVES DATE ET AUSSI CE QUE TU ASDU FAIRE POUR Y REMédier

Handi@dy 01/02/2009 19:42


Non, CHRIS, les handicapés ne pouvant souvent pas se défendre, nous sommes molestés, ignorés et maltraités! Ca peut
aller loin! C'est pour ça que je vais représenter l'APF dans mon département! De victime, je deviendrai appui de ceux qui sont plus faibles que moi!
BIZ!