Radiologie du talon droit: "votre calcanéum est en mauvais état, il a été malmené..."

Publié le par Handi@dy

Mon os principal du talon (calcanéum) est en piteux état... "Malmené, abîmé, syndrome inflammatoire important, voire atteinte de l'os", je cite! (infection: ostéite!), ce qui est grave. Moi qui me remets à peine de la première ostéite au même talon (3 germes dont des staphylos dorés chopés à l'hosto, des mois de perfs et d'antibios oraux à haute dose, 4 mois d'hosto, perte d'autonomie, de vie...!)
J'ai peur, mais je suis surtout furieuse:

soit le faux pas émane du toub de 3 EPis, qui aurait arrêté les antibios en perf trop tôt (car j'étais difficile à piquer), sous prétexte que la prise de sang ne montrait plus d'inflammation... Ceci dit, il faut savoir que même dans un sale état, j'ai rarement des signes cliniques clairs: pas de fièvre, et comme ma CRP et la VS sont TOUJOURS élevées, ça brouille les pistes! Pourtant JE L'AI DIT!!!

Donc: soit je suis rentrée avec l'ostéite d'août 2007, soit mon inf actuelle, qui a cafouillé plus d'une fois dans mes soins, pansements qui ne tenaient pas, talon à l'air, frottement sur le drap pendant la nuit, qui a pris un peu de sang... Depuis quelques mois, elle a laissé tomber par terre bandes, talonnière chère mal remboursée et co, on a dû les jeter, elle était distraite, cafouillait dans les plannings, ne retrouvait plus des objets juste sous son nez, jetait des éléments de soins emballée pas étourderie et j'en passe... Plusieurs plaintes d'autres patients aussi... C'est depuis le tout début, janvier, mais là c'est arrivé à un stade intolérable! Désorganisée, peu concentrée, au point de bâcler gravement. Souvent en opposition avec les méthodes des 4 infs libéraux qui, eux, sont hyper concentrés, pas maladroits, pas biglos, pas étourdis, rapides, (5mn le pansement top qualité, là où l'autre met une demi-heure pour un bricolage qui ne tiendra pas plus de 24/48h!!!), sympas, écoutant tout en bossant bien, "l'autre" ne tenant pas ses rdv pour refaire le pansement à changer... Bref. Mise en danger de "Scarface"! Et donc de MOI!

J'ignore à l'heure actuelle quelle est la bonne hypothèse. Suis déjà occupée à flipper pour mon rdv en neuro le 5 août!!!
Ne nous emballons pas: il reste un petit espoir de ne pas avoir d'ostéite, je m'y cramponne: depuis dimanche, les douleurs ont diminué un chouïa. Aujourd'hui c'est encore un peu mieux. Un de mes deux infirmiers lib passés le week end dernier et qui a une sacrée expérience, m'a décrit l'état de l'ex plaie grattée, vidée (ampoule pressée) par l'autre inf., manoeuvre qui a déclenché la forte douleur, empêché la kiné, l'ergo et une partie de mes transferts...
 Je n'ai pas osé regarder encore. Ca devient de plus en plus moche.
La toub du SAMSAH, passée mercredi il y a 8 jours, était optimiste, mais bon, la radio lui donne tort! L'inf, quand j'ai raconté son acte de pressage vidage grattage de l'ampoule, a nié: "non, ça c'était il y a longtemps!" Horreur! Ca remontait à une semaine! Mais le lundi, elle a emmené la fiche où était noté son acte médical raté!!! Comme ça, la toub ne pouvait pas vérifier! Bon, j'ai d'autres témoins, pas de blème! Mercredi, j'ai trouvé dans mon dossier qu'elle avait farfouillé des docts émanant de deux autres patients, que l'inf avait classés chez moi à tort. Etourderie? Biglo? En tout cas, pas de secret médical! Il y avait un original signé de la toub, conseils pour une patiente avec des blèmes de déglutition. Il me semble que la malade doit avoir le document pour mettre en pratique! Et une photocopie des docts sécu d'un monsieur... Je suis hallucinée!

De l'inf libéral j'ai appris qu'une plaie pouvait donner l'impression de fermer, mais cacher une ostéite. Il a donné son avis, modestement: il n'aurait pas validé d'appui kiné si tôt, lui: la peau est fine, et l'os juste dessous!!!
La chair, le coussin de chair, n'a pas eu le temps de se reconstituer et de protéger l'os! Il faudrait continuer à bien manger hyper-protéiné pendant un moment et patienter... Ca paraît évident...
L'os juste sous la peau, ça craint! De quoi rouvrir l'escarre à l'infini!

Or la toub avait validé sur conseil de l'inf, après avoir jeté un regard sur la plaie à peine fermée... Et le kiné, qui ne savait pas, a obéi à la consigne... Comme moi! J'aurais dû ouvrir le pansement bâclé et lui faire voir! Regrets...

L'inf m'a confirmé que l'ostéite pouvait ausi provenir des fois où le pansement, mal fait, s'est barré... La peau, fine, a pu laisser passer des germes...
Furax et effrayée, ma réaction première a été de trouver un moyen de ne plus me faire soigner par la personne incompétente d'avant, de quitter légalement la structure, de prévenir l'APF... Je ne veux pas que ça rejaillisse sur l'assoce qui est super, ni sur la structure, il n'y a qu'UNE brebis galeuse! Je n'ai encore rien entrepris, même pour raconter ce que j'ai subi. J'attendrai son retour de congés. Par contre, j'ai envoyé à la dirlo les docts des autres patients, sans autre explication, mon nom et adresse au dos.
Mais je me donne évidemment le temps de passer le scanner, de faire une prise de sang. Le remplaçant de ma généralisdte a un peu flippé. Il passe jeudi ou vendredi.
Demain, prise de sang par le labo, à domicile: NF, NUM, VS (vitesse de sédimentation), CRP... Sachant que ma CRP et la VS sont toujours élevées. Il en tiendra compte. Vérifier la hausse anormale éventuelle des globules blancs, signe d'inflammation ou d'infection.
Jeudi aprem, scanner au Centre Paul Strauss, seule possibilité d'avoir l'examen vite (mon radiologue y exerce aussi, c'est un centre spécialisé dans le traitement des cancers), j'aime pas cet hosto!
Puis, dès mon retour et avec les résultats, appeler le toub géné qui passera à domicile (si si! Himself en personne en direct live! Faut qu'il soit inquiet pfff!) pour décider de la suite:
hospitalisation non exclue, minimum 3 semaines de perfs d'antibios en intraveineuse en étant optimiste... Larmes... Quelle merde! Retour des mycoses, fin de la vie intime à peine retrouvée, re fonte des muscles et re perte d'autonomie! Retour à mon état d'après Noël!!! J'en pleure de rage!

Ne pas laisser traîner, il a dit, le toub. Si je n'avais pas lourdement insisté sur les douleurs niées moqueusement par l'inf, avec le soutien de l'as, on serait passés à côté d'un truc grave!!!

Aujourd'hui, la neuropsy de la structure est passée, très sympa, elle me fait office de psy... La peur du 5 août, à peine évoquée à la fin... Mais je me suis confiée par rapport aux blèmes des derniers mois, semaine, elle m'a entendue, comprise. Elle saura quoi dire, quoi ne pas dire en équipe. Elle a su m'apaiser un peu, tout en soulignant la gravité ou l'importance des fautes relatées. Soulagée, j'ai pu vaquer à d'autres activités. Elle repassera le 12.

Alea jacta est.

 Demain: aide soignante (?), labo, inf libéral(e)... Ergo prévue l'aprem, mais en attendant les résultats, pas d'appui, on va glander et perdre la séance... En photos: la radio du talon, enveloppe et courrier du radiologue.
J'ai conclu sur une note positive avec la psy: mon autonomie de transports en commun (j'aurais pu aller à la grande braderie du centre ville samedi, mais j'avais zappé! GRRR!) Le ticket de bus souvenir, symbole d'une liberté supplémentaire... Recto verso... J'espère pas provisoire. Je ne voudrais pas régresser et tout reperdre!













































Publié dans Ma dépendance

Commenter cet article

Shizuka 02/08/2008 14:05

J'espère sincèrement que ce ne sont pas des restes des staphylos chopés à l'hôpital, dur de s'en débarrasser, c'est la hantise des chirurgiens.Sinon oui, les mycoses c'est franchement pénible, mais le plus ennuyeux dans ces traitements intensifs aux antibios, c'est les risques pour le foie, même si bien sûr ils font très attention de surveiller l'état des organes.Et comme tous, je suis atterrée de voir cette série de négligences lamentables et dangereuses...

christine 30/07/2008 18:30

Je note ta détermination inébranlable : tu as acheté un carnet de 10 tickets de bus et pas seulement un aller-retour. Super ! De toutes façons, tu ne peux pas faire autrement : je te rappelle que nous nous sommes promises de prendre un thé ensemble au centre ville dès que tu en ressentiras la forme et le souhait - et comme je n'ai pas de voiture, ce sera pour moi aussi bus-tram) ! Je ne suis pas pressée, mais je suis tenace ;°)

sophie 30/07/2008 16:46

Flûte !!!!!!! et même plus encore ..... c'est vraiment rageant ce nouveau problème.Quelqu'en soit l'origine (antibio arrêté trop tôt ou mauvais soin), il faut absolument avertir l'association de la qualité des soins de ton "infirmière", c'est inadmissible et super dangeureux ce qu'elle t'a fait. Elle n'avait pas à triturer ta plaie sans avis médical. Quant au reste : pansement qui ne tiend pas, matériel utilisé après être tombé par terre etc. c'est absolument honteux. Le bouquet, les documents appartenant à d'autres patients laissés chez toi !!!!!! j'ai déjà rencontré le problème avec ma mère lorsqu'elle a eu un ulcère sur une jambe - j'ai littéralement viré l'infirmière !!!!!!!! les pansements étaient super mal fait, la plaie mal nettoyée et surtout les consignes du dermato absolument pas respectées. Tu imagines, c'était l'aide ménagère (une femme merveilleuse) qui refaisait les pansements alors qu'officiellement elle n'en avait pas le droit .....Je croise très fort les doigts pour que la situation se rétablisse au mieux, heureusement tu as d'autres infirmiers compétents pour prendre soin de toi.J'envoie toute une floppée d'ondes +++++++ à destination de ton talon convalescent.Bisous,Sophie