Histoire de la SEP/sclérose en plaques: CHARCOT. La fondation CHARCOT a 22 ans.

Publié le par Handi@dy

Petite histoire de notre SEP (1). C'est Jean-Martin Charcot (1825-1893), neurologue français à la célèbre clinique de la Salpêtrière, qui a donné la première description précise de la maladie et de son évolution en 1868. La maladie n'est pourtant pas nouvelle. Autres cas connus, à venir dans les parties (2 Hala, une femme du peuple Viking) (3 Lidwine de Schiedam au XIVe siècle ), (4 Auguste d'Este ), (5 Heinrich Heine) de cette série.  

*C'est en 1824 qu'on a une première description détaillée du système nerveux.


*Avant Charcot, Jean Cruveilhier avait déjà rapporté, en 1835, les premières représentations des lésions de la SEP.

*En 1838, on est capable, sur autopsie, de déceler les altérations du système nerveux dus à la SEP. (Robert Carswell, qui identifie et dessine les lésions.)

*En 1849, un médecin allemand, Friedrich Theodor von Friedrichs a diagnostiqué une SEP pour la première fois chez un patient en vie.

*En 1863, Eduard Rindfleisch met en évidence un syndrome inflammatoire.


*En 1866, Edmé Félix Alfred Vulpian utilise, le premier, le terme de "sclérose en plaques", au lieu de l'ancien terme de "sclérose en taches ou en îles".
(flûte, c'est à cause de cette nouille qu'on croit que la SEP est une maladie de la peau, voire contagieuse! Je ne lui dis pas merci!)

Traitements de l'époque: doses d'argent, d'iodine, d'arsenic, moutarde, électro-chocs et bains d'eau froide.

Mais c'est Charcot qui donne à la maladie son identité nosographique.
C'est le 14 MARS 1868 que le DrJean Martin Charcot, fondateur de la neurologie moderne, donne une description des lésions observées dans la sclérose en plaques. C'est lui qui lui donne définitivement ce nom. Il la différencie de la maladie de Parkinson qu'il avait décrite quelques années plus tôt sous le nom de « paralysie agitante » (1861-1862). La même année, il confirme l'existence d'une autre maladie, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), connue sous le nom de maladie de Charcot.
Dans sa description des symptômes cliniques, Charcot s'est beaucoup inspiré d'une de ses servantes, qui présentait trois symptômes particuliers : une élocution mal
articulée (dysarthrie), des mouvements saccadés des yeux (nystagmus) et un tremblement des bras lorsqu'elle voulait prendre un objet (tremblement intentionnel).
(triade de Charcot) Charcot avait posé le diagnostic de syphilis de la moelle épinière, mais à l'autopsie il découvrit les "petites taches" typiques de la SEP et fit ainsi la première corrélation anatomo-clinique. Travaux avec son élève, le Dr. Pierre MARIE.

*En 1916, James Dawson, grâce au microscope, observe la progression de la SEP dans le cerveau. Même chose pour Carl Rokitansky.

Traitements de l'époque:
massages, diètes spéciales, injection anti-allergiques, rayons X.

*1930 environ, Russell Brain est le premier à collecter des informations sur la fréquence, l'âge d'apparition etc... de la SEP.

*Ce n'est qu'en 1948, après une collecte canadienne, que la recherche avance et qu'on fait le rapprochement entre SEP et système immunitaire.

*
En 1957, on parle d'origine infectieuse et allergique.


*En 1965 (mon année de naissance!!!) on pose les critères de diagnostic de la maladie. PL, ponction lombaire positive (LCR) dans les années 60 aussi.

*En 1981, apparition de la technique de l'IRM.

* Mon grain de sel: Bon, ben vais arrêter la cortisone, réclamer qu'on me donne de l'argent(erie), et je mangerai des sandwiches moutarde tout en me faisant masser, les panards dans un bain d'eau froide... Nan? Hihi!

Voir ici CLIC et voir PDF histoire SEP: CLIC

**La fondation CHARCOT a 20 ans!!!
*
Sur le site,
achetez le jeu de cartes contre la sclérose en plaques ici: CLIC!

*Téléchargez le livre: "La sclérose en plaques, maladie, espoirs et réalité" (vous pouvez également télécharger par chapitre): CLIC.

*PDF du dernier bulletin de la fondation ici: CLIC: traitements, recherche (nouveau mécanisme immunitaire dans la SEP), dons, soirée de gala Mozart "La flûte enchantée" le 28 août à Bruxelles, réserver avant le 15 juillet!

***A suivre: les premiers cas anciens connus: Hala, Lidwine de Schiedam, Auguste d'Este, et mon cher Heinrich Heine, auteur allemand cher à mon coeur de germaniste!


rangee-de-galets.gif
 
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Handi@dy :0014: 27/06/2007 00:10

PS: ç'aurait pu être pire: on aurait pu s'appeler "Maladie d'Edmé Félix Alfred Vulpian" (MEFAV) si l'Edmé avait eu un égo surdimensionné (ses prénoms ont dû le calmer, c'est toujours ça). "C'est quoi ta maladie?"- "Ben j'ai une MEFAV!"-" Mefa-cy méfa ça..."-" Je mets ce que je veux!"-" Tiens tu as mauvaise mine aujourd'hui, tu ressembles à une MEFAV (épave)!" C'est Grosminet qui parle! Avec les postillons! Quand j'ai une poussée et que je vais prendre les bolus de solu, je dis à l'inf de faire passer mon cocktail dans la perf... Mais la SEP, ça fait plutôt "Arsenic & vieilles atèles"! Mouahahaha!  Bonne nuit!

Handi@dy :0014: 26/06/2007 23:58

Mdr CHRISTINE!!! Ah c'est clair, on a payé pour le complexe d' Edmé! Comme il s'est vengé ce neuneu! Au lieu d'aller voir Dr Freud! Vi, le côté exotique, c'est loupé... Zut! et pas de cocktail avec un parapluie pour prendre la cortisone! :0010: merci miss!

christine 26/06/2007 22:31

Salut AdyIl était vraiment nouille Edmé Félix Alfred ! (remarque avec une telle tartinée de prénoms, il devait avoir un peu de mal à la récré, le pôvre..)Enfin bref, une "sclérose en îles" ça a un petit côté "cocktail rhum-ananas-mangue" qui manque un peu à la SEP...Côté traitement, manger un sandwich moutarde-arsenic avec le c... dans une bassine d'eau froide, je ne suis pas sûre que ça puisse vraiment atténuer les tremblements...Bises.

Handi@dy :0014: 26/06/2007 21:04

Merci MICHKA, cher kiné, quel bonheur pour les yeux! C'est ce qu'il me fallait pour me ressourcer, suis naseeeeeeeeeeeee! Merci!!! :0010:

Michka :0014: :0010: 26/06/2007 20:15

Bonne soirée Handi@