Bonne Fête Maman, même si tu n'es plus là...

Publié le par Handi@dy

Cette année le contexte se prête plus difficilement aux souvenirs heureux...

*Et puis il y a ceux qui ont lutté leur vie entière, et qui seraient bien restés, mais ils étaient si abîmés par les épreuves qu'ils n'ont pas eu la force de résister une fois de plus et sont partis... C'est le cas de maman.*

Lisez en écoutant la magnifique chanson de IVY "Worry about you (bye bye baby)":

bflibellule.gif

Née dans les années 20 en Allemagne, dans le Palatinat. D'une maman très douce qui est décédée alors qu'elle n'avait que 2 ans, sa petite soeur venait de naître. D'un papa rêveur, artiste (violoniste prodige) mais pauvre qui a été artisan pour élever ses enfants. (bottier, cordonnier-orthopédiste) Maman a eu une nouvelle mère, très dure, et 5 demi-frères et soeurs de plus. Une fratrie de 7, donc. Elle était l'aînée, celle qui faisait tout, protégeait tous. Celle qui s'est sacrifiée. Sous la guerre, elle résiste. Grand-père était communiste et avait résisté lui aussi; enrôlé de force dans l'armée allemande (front russe), il a déserté et s'est retrouvé à faire des bottes pour les cosaques... Accélérer la défaite nazie. Maman a honte de son pays en proie à la barbarie et tombe amoureuse de papa, un Alsacien venu à la demande d'un ami palatin, pour saboter, toujours pour résister. Maman le suivra en France après la guerre, avec ma soeur et mon frère aînés. Elle y sera mal accueillie, dans ce pays qui a collaboré, alors qu'elle, Allemande, a résisté. On crache sur elle et sur ma soeur, mon frère. Elle ne dit rien, encaisse. Démontre par sa conduite qu'elle est un être d'exception. Très vite, ses bourreaux deviennent ses amis. Elle pardonne, les aide. Elle fait des ménages, notamment chez des personnes âgées et malades. Maman généreuse, toujours disponible, se tuant à la tâche pour autrui. mamancadred--cor--.gifSans se plaindre. Puis, un troisième enfant, le chouchou, si gentil... Il mourra à l'âge de 5 ans, une tumeur au cerveau (causée par la vaccination, d'après le spécialiste qui l'a opéré) l'ayant paralysé et emporté, conscient de sa mort: "Maman, papa, je ne rentre pas à la maison, je vais partir avec les anges, il ne faut pas pleurer, hein?"
Mes parents anéantis. Maman inconsolable. Sa vie bascule. Sa santé aussi.
Nouvelle grossesse et fausse couche. Puis, quelques années plus tard, moi! Accident! Elle ne voulait plus d'enfant et était persuadée, à 42 ans (mon âge actuel...), d'avoir un cancer! Eh non, c'était moi! Papa est aux anges. Maman mettra du temps à oser m'aimer, si grande était sa peur de s'attacher et de me perdre comme mon frère. Papa a compensé, le temps qu'elle aille mieux. Et tout est rentré dans l'ordre. Ils m'ont tant donné. Valeurs, courage, amour... Puis papa, très âgé, est "parti". Ma soeur et mon frère mariés, elle s'est occupée de moi seule. Je lui ai fait honneur en étant bonne élève. Un souci de moins pour elle. Puis sa santé s'est dégradée. Jeune adulte, c'est moi qui suis devenue sa "maman", l'ai soutenue, aidée, cajolée. Soignée. J'ai compris aussi, à sa façon de regarder les photos du frère "parti", qu'elle ne s'était jamais remise de cette perte. Avec mes premières payes de jeune prof, je l'ai gâtée, juste retour des choses. Elle était belle dans ses jolies robes que je lui achetais (ma soeur, elle, lui offrait d'affreux tabliers de mamie en nylon...), ses cheveux mêlés de fils d'argent, sa nouvelle montre, son bracelet, sa broche, sa chaîne... J'ai été une des rares personnes à lui offrir des bijoux. C'est moi qui l'ai maquillée (oh, si discrètement), pour la première fois. Moi aussi qui, la première, lui ai parlé sans tabou de sexualité, de contraception. Elle n'y connaissait rien! "Génération oeillères"!

C'est moi aussi qui suis restée quotidiennement (sauf un jour de forte tempête ) à son chevet en réanimation médicale pendant 5 semaines et demie... Moi qui étais là à la fin. Elle est partie tout en douceur. Pas de souffrance. Et après sa mort, chose étrange, son visage était souriant, lumineux, lisse, paisible, magnifique, comme rajeuni de 30 ans... Elle en avait 66. Moi 24, et je me retrouvai orpheline. Je l'ai veillée. Me suis occupée des obsèques, en ai supporté tous les frais. Si je ne suis pas morte de douleur, c'est parce que j'étais entourée de mon petit ami, de mes amis, collègues. De mes élèves, aussi.

Maman m'avait toujours dit: "Ne te marie pas. C'est trop de soucis. Les enfants, c'est trop douloureux quand ils sont malades... ou pire... Tu as un bon métier. Trouves-y ta joie."

Maman n'aura jamais su que j'aurais un jour une sclérose en plaques. Et c'est tant mieux, car elle connaissait bien la maladie. Elle aurait trop souffert pour moi. Elle m'aura vue m'épanouir dans ma profession.
jepense--maman.gifElle n'aura pas assisté à mes amours diverses, puis à mon choix de ne pas faire d'enfant, à cause de ma SEP. Des enfants, j'en ai! Plein! Dans le cadre de mon métier! Alors, pas de regrets, pas de tristesse. En choisissant sa photo pour l'article, j'ai feuilleté mes albums... Triste, mais le coeur empli de souvenirs heureux aussi, nos fous rires partagés, mes blagues, sa voix qui chantait pour moi... Son humour. Son courage, sa persévérance. Son rire et ses grands yeux gris-bleus... Ils seront toujours avec moi. Personne ne peut me les prendre.
*Juste ma maman, qui me manque...*
***Bonne fête à vos mamans. Si vous êtes en discorde, réconciliez-vous. La vie est courte, si courte...***

Je dédie ce texte à ma "Rem" de Reuteuleu,celle de mon ami et collègue qui partage sa
gentille maman avec moi, un chouïa! Grosses :0010:


rangee-de-galets.gif

Publié dans Famille-potes

Commenter cet article

eliane 31/05/2010 21:32



merci beaucoup de tes si gentilles réponses, je vais au dodo, épuisée par ce vent, dors bien aussi, biz Eliane



Handi@dy 01/06/2010 22:43



Merci Eliane! Bon repos, gros :0010:



eliane 30/05/2010 22:32



Merci de ta réponse rapide Moi qui louais les bienfaits du net je n'en dirais pas autant du phone. Inquiète pour mon fils, heureusement à tort: il m'avait laissé un message sur mon portable
éteint hier à 22h30, je l'ai reçu ce soir à 18h30, merci la technique!!! en fait il rend son travail jugé pour l'admission en classe supérieure demain, et il a commencé un job dans une supérette,
il était épuisé et viendra dans la semaine puisque les cours sont terminés!!! youpee, bises et bonne fin de soirée Eliane



Handi@dy 31/05/2010 21:28



Oufff! Ca me rassure! Plein de :0010:



eliane 30/05/2010 21:18



Grace à toi je viens de connaitre l'assoc Sep de ma ville!!! à nouveau merci le net...  J'ai passé l'aprème avec un ami qui a perdu sa maman il y a deux ans... bisous



Handi@dy 30/05/2010 22:28



Cool! Gros :0010:



Kléolia 30/05/2010 20:57



Pour toi ma louloute que je n'oublie pas


http://www.youtube.com/watch?v=I6og7HtRMOE&feature=related



Handi@dy 30/05/2010 22:28



Merci Kléo, ça me touche beaucoup! J'espère bien que je la retrouverai, ainsi que papa et le frère que je ne connais que des photos! :0010:



Annabelle 30/05/2010 19:07



Bonjour Adi,


Une histoire, d'une vie de famille... ta Maman est partie si tôt.


Mais comme tu le soulignes, elle ne gardera que ce souvenir de toi, prof épanouie, pas encore souffrante de sclérose en plaques.


bidoud ma coupine



Handi@dy 30/05/2010 22:22



Oui, oufff! :0010: NAB!